Autour de l’âge de deux ans et de quoi il s’agit vraiment

par | Juil 18, 2017 | Éducation

en tant que parents, nous avons le privilège unique d’accompagner  nos enfants à travers chacun des stades de développement. Il y a des étapes qui sont plus difficiles pour nous que d’autres et il a sûrement à voir avec notre propre arrière-plan – et avec l’information que nous avons sur la motivation de l’enfant pour son comportement.

C’est particulièrement vrai pour l’étape du développement autour de l’âge de deux ans.

deux

Avec mon quatrième enfant, j’ai le privilège de faire l’expérience de l’ensemble de l’impact de ce que cet âge peut signifier. Mes trois autres enfants ont passés par cet âge plus tranquillement.
Maintenant j’ai toute la colère, la rébellion, l’opposition et ces crises de colère qui sont normales à ce stade.

Ainsi, j’ai pris le temps d’étudier tout à nouveaux de quoi il s’agit vraiment à ce stade de développement – et tout d’abord de quoi il ne s’agit pas

 

il ne s’agit pas de vous

Toute la colère, la rébellion, l’opposition et les crises ne sont pas un signe de ce que vous auriez échoué en tant que parent. Si nous ne sommes pas conscients des choses importantes qui se passent à ce stade de développement, alors nous pouvons donner une interprétation tout à fait erronée au comportement de notre enfant. Et en conséquence  le discipliner injustement  ou en contraire ne lui pas mettre des limites quelconques – les deux ne vont pas aider à l’enfant d’apprendre ce qu’il devrait apprendre dans ce stade de développement.

Il s’agit de la symbiose

La symbiose est ce mot pour décrire l’attachement à la Mama,  l’attitude d’un bébé : « Je suis ma maman, ma maman est moi. C’est grâce à ma maman j’existe, je pense et je ressens. ». Le processus des deux ans consiste en que le bébé commence à penser et ressentir par lui-même. Il commence à résoudre la symbiose. C’est donc un temps effrayant pour l’enfant. Pour défier cette symbiose signifie pour l’enfant de vivre dans cette incertitude : Que se passera-t-il si je fais cela ? Jusqu’à présent, la symbiose était égale à la survie. La réalité du bébé était : « Maman s’occupe de moi. Sans elle, je meurs. »
Maintenant l’enfant  doit commencer à défier la symbiose

Il s’agit  de qu’il doit d’apprendre à penser par lui-même

« Maman, je peux commencer à penser par moi-même. Regard maman, je suis grand maintenant et je ne dois plus dépendre de toi en toutes choses « .  Si nous ne comprenons pas cela et nous sentons menacés par l’attitude indépendant de l’enfant, on risque d’entraver ce qui doit se produire à ce stade : l’enfant a besoin d’apprendre à réfléchir par lui-même. apprendre à résoudre de petits problèmes par lui-même.

Il s’agit  de qu’il doit d’apprendre à gérer sa colère

il a besoin d’apprendre à gérer la colère. Comment va-t-il apprendre cela ? En observant comment nous réagissons. Si nous réagissons avec impatience et colère à chaque  fois qu’il montre l’opposition et la rébellion, nous lui enseignons comment gérer la colère dans une très mauvaise manière.

Son opposition et la colère devrait rencontrer un amour qui est détendu et inébranlable, peu importe la situation.

Il s’agit qu’il d’apprends à se comporter dans notre société.

L’apprentissage de la demande sociale, la façon d’être socialement approprié. C’est le moment de lui apprendre certains comportements, de lui faire faire des choses (comme ranger ces jouets) même s’il ne veut pas.

Il a besoin des limites  fermes mais douces et de notre tendresse et notre calme lorsqu’il est envahi par ses propres émotions. Il a besoin de nous pour le protéger des dangers qu’il va rencontrer dans son indépendance et crises.

Il a besoin de notre aide. Notre calme. Notre sagesse. Notre expérience de vie. Notre amour inébranlable. Notre exemple en comment nous gérons notre vie.

Il doit être capable de  nous regarder dans les yeux et rencontrer ce message : Tu es aimé.  Et tu ne peux rien faire pour changer cela.

Êtes-vous prêt à relever le défi d’aimer votre p’tit bout comme cela ?

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :