Dynamique familiale : les rôles individuels au sein d’une famille: deuxième partie

par | Jan 9, 2018 | Développement personnel, Éducation

 

La semaine dernière, nous avons examiné deux rôles que les enfants adoptent facilement dans n’importe quelle famille.
Les rôles eux-mêmes ne sont pas mauvais, ils font simplement partie d’une dynamique familiale.
Cependant, plus nous, en tant que parents, comprenons ce qui se passe, plus nous pouvons rejoindre nos enfants et les empêcher de se perdre dans l’un de ces rôles.

familiale
Aucune famille n’est parfaite et une famille remplie uniquement avec de l’harmonie et du bonheur n’existe pas. Un enfant variable, selon sa personnalité, essaiera de faire face aux défis à sa manière – et nous, en tant que parents,  avons le pouvoir et le privilège de donner à nos enfants ce cadre où ils peuvent s’épanouir et devenir pleinement ces personnes uniques et précieux qu’ils  sont censés d’être … Au milieu de l’imperfection.

Ce sont les quatre rôles principaux au sein d’une famille :

 

 

Le héros

 

 

Le bouc émissaire

 

 

L’enfant perdu

 

 

le bouffon

 

 

L’enfant perdu

:

 

C’est “le calme”, “le rêveur”, “l’enfant invisible” ou “l’enfant oublié”.

L’enfant perdu passe inaperçu et peut disparaître pendant des heures. Souvent, c’est le troisième, parfois le quatrième enfant.
Parce qu’il est “hors de vue, hors de l’esprit “, il se sent généralement sans importance.
Sa philosophie est de “disparaître et ne pas causer de problèmes”.

Les caractéristiques positives de l’enfant perdu :
Peut travaillé de façon autonome, bonne écoute, bonne habileté manuelle, dextérité, bricoleur, débrouillard, créatif, bon observateur, cultivé, imaginatif, non-conformiste, jamais un problème de comportement, apprécie la solitude.

Caractéristiques négatives de l’enfant perdu :
Craint la réalité (peut vivre dans une vie imaginaire pour s’échapper), indécise, faible estime de soi, se sent invisible, triste, déprimé, blâme les autres, retiré, très réservé, timide, solitaire, solennel et passif, médiocre, attiré par les choses et non pas les personnes.

Sentiments intérieurs de l’enfant perdu :
Solitude, blessé, en colère, rejeté, anxieux

Le sentiment caché majeur de l’enfant perdu :
Insuffisance

Dans une famille en bonne santé, un tel enfant sera simplement celui qui n’a pas besoin d’être entouré de sa famille tout le temps et qui apprécie passer du temps seul, être créatif et tranquil. Cependant, il ne fera pas cela pour s’échapper, mais simplement parce qu’il aime avoir cette liberté et pouvoir se ressource de cette façon.
Les parents tendent la main à cet enfant, lui apprenant à parler de ses sentiments et à apprendre à le dire quand quelque chose le dérange.
Cependant, dans une famille où les parents sont absents ou absorbés par leurs propres problèmes – ou dans le cas où l’atmosphère familiale est remplie de conflits, un tel enfant s’échappe en essayant d’être invisible. Il rêve, vie dans une vie imaginaire, lit beaucoup de livres, regarde beaucoup la télé ou choisit n’importe quelle activité qui l’aide à ne pas être « vu ou entendu ». Il gère la réalité en s’en retirant. Il nie avoir des sentiments et “ne prend pas la peine de se fâcher”.
L’enfant perdu demande rien à ses parents – et parce que l’enfant perdu a rarement des problèmes, la famille peut dire : « C’est un  enfant gentil. Tout semble aller bien dans sa vie, donc les choses ne peuvent pas être trop mauvaises dans notre famille. ”
Un enfant qui grandit piégé dans ce rôle n’aura jamais la chance de développer d’importantes compétences sociales et de communication. En tant qu’adulte, il a souvent de faibles capacités de communication, des difficultés d’intimité et de former de relations. Il est très renfermé et timide et devient socialement isolé parce que c’est la seule façon qu’il sait être à l’abri d’être blessé.
Ces enfants grandissent pour devenir des adultes incapables de se sentir eux-mêmes et qui souffrent d’une très faible estime de soi.

Façons d’aider votre enfant à ne pas se perdre (ou commencer à se rétablir) dans un tel rôle :

• Passer beaucoup de temps de qualité seul avec l’enfant
Cela crée ce cadre de confiance et de proximité dont il a besoin pour s’ouvrir et parler des sentiments et d’autres choses qui lui tiennent à cœur.
.
• Offrir une structure de libertés et  des responsabilités
Intégrez l’enfant dans des activités de groupe pour qu’il apprenne comment faire partie d’un groupe – mais offrez-lui aussi des moments qu’il peut passer seul.
.
• Aider  l’enfant a exprimer ses sentiments momentanés
Souvent, quand nos enfants pleurent, nous essayons de leur décrire la situation qui vient de se produire et de mettre leurs sentiments en mot. Ensuite nous leur demandons si c’est ce qui c’est passer pour eux. Habituellement, ils hochent la tête avec encore plus de sanglots, puis cessent de pleurer en un rien de temps. Nous croyons que cela leur apprendra beaucoup pour leur avenir afin d’identifier leurs sentiments et leurs blessures. Car pour pouvoir gérer les sentiments et les blessures, vous devez d’abord les identifier.
• Reconnaître le travail créatif qu’il a accompli pendant son temps seul
Habituellement, “l’enfant perdu” est très créatif et construira, peindra et fera des choses merveilleuses pendant son temps libre. Il est de la plus haute importance de reconnaître et de louer la créativité de l’enfant. Pourquoi ? Parce que cela l’aide à s’accepter, à s’aimer et à s’aimer tel qu’il est. Ceci est particulièrement important pour « l’enfant perdu » parce que ne pas avoir de la facilité pour être intégré dans un groupe signifie qu’il a tendance à se sentir comme un intello ou du moins comme un marginal.

 

Le bouffon

 

  “Médiateur” – “Clown de famille” – “Gardien”

Ce rôle est généralement pris par enfant le plus jeune.
Le bouffon est le clown de la famille, le soulagement comique dans une situation stressante. Les bouffons essaient de plaisanter pour échapper à tout ce qui est sérieux.

Les caractéristiques positives du bouffon :
Joueur, joyeux, active, charmant, sens de l’humour, garde la paix dans la famille, mignon

Caractéristiques négatives du bouffon :
Immature, perturbateur, capacité d’attention limitée, confus, peut être un peu confus par moments, risque accident élevé, fragile, peut avoir  des difficultés d’apprentissage, hyperactif, distrayant

Sentiments intérieurs du bouffon :
Ressent le besoin de fournir du plaisir et de l’humour comme distractions pour la famille, l’insécurité, l’anxiété, la peur.

Principales sentiment cachés du bouffon :
A peur qu’il soit jugés “stupides”, a une très faible estime de soi et éprouve beaucoup de culpabilité, ce qu’il essaye de surmonter en étant vraiment “gentil” avec les autres

Dans une famille aux problèmes intenses, l’objectif du bouffon est de briser la tension et d’alléger l’humeur avec humour ou pitreries. L’enfant assume la responsabilité du bien-être émotionnel de la famille et tente d’interrompre la tension, la colère, les conflits, la violence ou d’autres situations désagréables au sein de la famille en étant le bouffon de la cour. Le bouffon cherche à être le centre d’attention de la famille ; en divertissant  la famille et faisant en sorte que tout le monde se sente mieux à travers sa comédie.

Les enfants qui vivent pleinement dans ce rôle deviennent souvent des adultes qui sont appréciés pour leur bon cœur, leur générosité et leur capacité à écouter les autres. Ils vont exercer des professions dans le domaine social et deviennent des infirmières, des travailleurs sociaux et des thérapeutes.
Cela parait être une belle chose.Ce l’est. Les enfants qui grandissent dans un environnement sain peuvent profiter pleinement de leur capacité de s’amuser dans la vie, même en faisant face à des situations et des émotions difficiles.
Cependant, revenons aux adultes qui ont été piégés dans ce rôle en tant qu’enfant. Ils deviennent des adultes qui ne peuvent pas recevoir d’amour, mais seulement le donner. Simplement parce que toute leur définition de soi est centrée sur les autres et qu’ils ne savent pas comment satisfaire leurs propres besoins. Ils ont souvent des relations superficielles plutôt que des amitiés – et se font couramment abuser dans leurs relations tout en essayant de «  sauver » l’autre personne.

Façons d’aider votre enfant à ne pas se perdre (ou commencer à se rétablir) dans un tel rôle :

• Valider les idées du bouffon
Un bouffon communiquera ses idées / sentiments à travers une sorte de blague. Prenez cette idée derrière la blague, demandez au bouffon si c’est ce qu’il voulait dire et validez-le pour sa réflexion, pour son idée.
.
• Apprécier le sens de l’humour du bouffon :
Dans ma famille d’origine, le sens de l’humour du frère qui jouait ce rôle était souvent dénigré et refusé. Cependant, ce même frère, âpres avoir pu sortir de ce rôle, a toujours ce sens de l’humour tellement drôle et fait facilement rire tout un groupe de personnes de façon incontrôlable.
.
• Valider le bouffon qu’il est capable de prendre soin de lui-même
Un bouffon apparaît souvent comme celui qui a besoin d’aide et celui qui ne peut pas prendre une décision sage – car il tourne tout en plaisanterie. Encore une fois, ne laissez-vous pas perturber par cette apparence, mais apprenez-lui à gérer les situations de la vie sérieusement, ce qui ne signifie pas qu’il ne peut pas aussi appliquer son sens de l’humour.
Cela nous mène au point suivant :
.
• Apprendre à cet enfant à accepter la responsabilité et à ne pas s’échapper dans l’humour pour éviter les conflits et les problèmes
Comme je l’ai dit, ces enfants ont souvent un sens de l’humour prononcé. Ce n’est pas notre tâche de les rendre sérieux et réfléchi. Mais nous pouvons leur apprendre à ne pas s’en servir pour s’échapper, en regardent avec eux la situation, les faire regarder leurs sentiments et pensées dans la situation jusqu’à trouver une solution ensemble. Ainsi, un bouffon apprendra le processus et deviendra un adulte capable d’assumer ses responsabilités et de gérer les situations de conflit.

Il est important de mentionner qu’un enfant est tellement plus que n’importe quel rôle qu’il peut jouer, plus que tout résultat d’un test de personnalité ou de QI.
Avec son schéma directeur (blueprint) unique et spécial, comme nous l’avons tous, il n’y a aucun moyen de catégoriser une personne en un seul schéma comme les quatre rôles dans une famille.

Cependant, il existe des modèles que nous pouvons observer et des traits qui se répètent, ce qui peut être extrêmement utile pour les parents et les enseignants à comprendre. Cela nous donne les idées dont nous avons besoin pour pouvoir discerner ce qui se passe.

En tant que parents, nous sommes tout à fait capables d’influencer la dynamique familiale, d’atteindre l’enfant et de l’aider à devenir le meilleur possible.
En tant que parents, nous pouvons jouer un grand rôle dans la capacité de nos enfants à mener une vie réussie, en leur tendant la main et en les guidant dans la vie avec sagesse, compréhension et amour inconditionnel.

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :