Trois choses importantes à considérer lorsque vous décidez d’emmener vos enfants à la garderie.

par | Nov 15, 2017 | Éducation, Vie de famille

En écrivant cet article en allemand, je savais que cela toucherait surtout le monde occidental. Par conséquent,  j’ai mis sur papier mes réflexions au sujet de notre culture d’amener nos petits enfants dans une garderie, afin que nous, en tant que parents, soyons libres de retourner au travail, quelles qu’en soient les raisons.

garderie

Dans la version espagnole de l’article, j’ai dû écrire un long avant-propos, afin d’expliquer aux gens d’Amérique du Sud, pourquoi nous mettons  nos petits enfants dans une garderie. Comme j’y ai vécu plusieurs années, j’ai pu observer une norme culturelle très différente.

Maintenant, cet article est en français. Quand j’étais petite, j’ai vécue avec ma famille en France durant quelques années et j’étais à l’école maternelle. Aujourd’hui nous passons la plupart de nos vacances en France, avons beaucoup de cousins ​​en France … donc  je suis bien consciente de sa culture concernant être maman à temps partiel, garderie, enfant maternelle et école dès le plus jeune âge.

Cependant, j’ai beaucoup de lecteurs de l’Afrique francophone.

Même si je ne suis jamais allée en Afrique (sauf ma courte visite de trois semaines à Johannesburg, en Afrique du Sud), j’ai appris beaucoup de choses sur cette culture par des amis de ce continent.

Donc, je sais que la culture là-bas ressemble beaucoup plus à l’Amérique du Sud qu’à notre culture occidentale.

Alors, peu importe depuis quel endroit vous lisez cet article  – si c’est de la France avec sa culture de donner à nos enfants entre les mains de professionnels pour pouvoir retourner au travail – ou sur le continent africain où la culture familiale est très différente … Les idées de l’article sont précieuses à connaître afin d’avoir une meilleure compréhension de nos possibilités en sein de votre propre famille, vos propres enfants.

Et c’est parti :

Pendant ma formation comme éducatrice de la petite enfance et durant le temps ou j’ai travaillée dans le domaine,  j’ai rencontré de nombreuses raisons différentes pour lesquelles les parents nous ont amené leurs enfants.

J’étais entourée d’enseignants qui, bien sûr, nous ont appris qu’une garderie est la meilleure chose qui puisse arriver à un enfant. Nous avons appris à créer le meilleur centre pour les accueillir –  Professionnel, chaleureux et stimulant pour les enfants . Nous avons appris ce qui est bon pour la santé des enfants, bon pour leur développement.  Comment gère un groupe d’enfants avec différents contextes familiaux, personnalités et besoins.

Je pense qu’il est important que nous, les parents, ne fassions pas les choses simplement parce que nos parents l’ont fait ou  parce que quel qu’un nous a dit que c’était la chose à faire.  Même si quelque chose est une norme culturelle, cela ne veut pas dire que c’est une bonne chose pour nos enfants.

J’ai toujours remis en question les normes culturelles . De voir  les différentes  cultures m’a appris qu’il y a de nombreuses façons de faire les choses. J’ai décidé d’étudier  les  différents façons de faire et d’appliquer ce qui est le meilleur pour mes enfants, ma famille . Parfois, il s’avère être différent de ce que la plupart des gens font autour de moi.

Pour cette raison, cet article est sorti. Je veux partager mes connaissances dans ce domaine, informer sur mon expérience et faire réfléchir les gens.
Eh bien, voici mes réflexions sur les trois choses importantes que vous devriez considérer si vous choisissez d’emmener votre enfant à la garderie  ou, au cas où vous n’avez pas le  choix, ce qui est important de considérer.

1. Quelle est la personnalité de votre enfant ?

a. Selon mon expérience, il y a des enfants qui aiment être dans une garderie. Ils se sentent heureux et enthousiastes d’y aller. Ils sont  triste quand vient le temps de rentrer à la maison. Pas parce qu’ils ne sont pas bien dans leur famille,  mais parce qu’ils sont très sociables, qui s’épanouissent dans le contact social qu’ils ont avec d’autres enfants.

b. Ensuite, il y a les enfants qui ne seront jamais heureux dans une garderie. Nous avons eu un enfant dans mon lieu de travail, pleurant la plupart du temps, même après des semaines de s’habituer à être là. Il était très bien traité, mais il était toujours profondément triste  d’être entouré de tant d’enfants et loin de ses parents.

c. Ensuite, il y a les enfants qui acceptent simplement la réalité d’une garderie.

garderie
garderie

2. Enquêté sur le rôle de votre enfant dans la dynamique d’un groupe.

Travaillant dans une garderie, j’ai aimé regarder la dynamique d’un groupe. Il était très facile de reconnaître les rôles évidents que les enfants avaient dans le groupe.
Il y avait le leader, le suiveur, l’exclu, le clown, le chef,  le médiateur et l’agresseur entre autres.
Cependant, voici un point  important :  la plupart du temps un enfant reste avec son rôle pendant de nombreuses années.

Un professionnel compétent le sait et  aidera ce groupe à inclure les exclu,  à prendre soin des agresseurs et à aider un leader à bien diriger.
C’est l’idéal et pour ce que les professionnels sont formés.
Cependant, ces professionnels ont rarement cette sensibilité et cette capacité d’intervenir réellement et d’aider un groupe d’enfants à avoir cette dynamique du groupe, constructive et sécurisant pour tout le monde.
Une de mes collègues du centre où je travaillais qui  était responsable d’un groupe, avait un don incroyable pour gérer cet aspect et j’aimais d’apprendre d’elle.  Cependant, j’en ai vu beaucoup d’autres, sans jamais intervenir. Pour les enfants impliqués, le rôle qu’ils ont eu pendant leur temps r à la garderie (où ils n’ont pas la maturité affective pour décider eux-mêmes de ce rôle) resterait avec l’enfant durant sont temps à l’école.

3. Il est important de se rendre compte que confier votre enfant à des professionnels ne signifie pas nécessairement que votre enfant est entre des meilleures mains.

Si votre voiture a besoin d’une réparation, vous allez l’amener dans un garage et vous savez qu’ils feront un meilleur travail que vous pourriez. Parce que c’est des professionnels.
Pareille pour les photos de votre mariage. Si vous y trouvez un qui est dans vos moyens, vous allez  embaucher un professionnel. Il pourra utiliser son expérience et son matériel de haute qualité pour réaliser ces incroyables photos que vous désirez pour cette journée spéciale.

garderie

Souvent, nous avons tendance à croire que c’est la même chose avec les « experts » dans le domaine de l’éducation de nos enfants. Cependant, laissez-moi vous dire : mes collègues et moi étions simplement des êtres humains au travail. Et dans tout ce domaine de l’éducation, vous pouvez voir la même condition encore et encore. Nous sommes allés au travail. Nous avons fait notre travail de la meilleure façon possible, avec beaucoup de cœur, de bonne volonté et des bonnes ‘intentions  pour tous les enfants.
Cependant, ce n’étions pas nos enfants.

a. Beaucoup d’entre nous n’avions pas d’enfants à cette époque là.  Nous n’avions jamais eu nos propres bébés ; Nous ne savions pas instinctivement ce dont ces bébés de trois mois avaient vraiment besoin.
En plus de cela, nous avions tout un groupe d’enfants à nous occuper.
Lors que nous parlions du travail avec une amie, elle m’a dit qu’elle avait un bébé dans son groupe, âgé d’environ six mois, qui pleurait toujours. Le niveau sonore était si fort qu’elle ne pouvait plus.  Alors, elle mettait le bébé devant la porte, dans le  couloir (bien au chaud, bien  sûr). Simplement pour  prendre une pause de souffle de ces pleures constantes.
Une  autre amie de travail qui avait un bébé similaire dans son  groupe,  a pris ce  bébé dans le porte-bébé tout en prenant soin des autres enfants. Mais ce qu’elle a fait n’était certainement pas la norme.

b. La plupart d’entre nous, les parents, n’ont pas  la même facilité quand il s’agit de comprendre nos propres enfants. Souvent, nous avons tendance à être plus patients et attentifs à l’un de nos enfants qu’avec  l’autre qui a un tempérament différent.
La même chose se passe dans une garderie, mais dans une mesure beaucoup plus ample.
Il y a ces enfants pour  lesquelles nous avons de la sympathie, avec  lesquelles nous est facile d’avoir de la patience. Puis il y a ceux qui nous défient vraiment avec tout leur comportement. Les professionnels qui en sont conscients font souvent du bon travail en essayant d’être pareilles avec tous les enfants. Cependant, dans des situations de stress, cela s’avère difficile.
D’autres suivent simplement leurs émotions, créant un environnement très difficile pour cet enfant qu’ils n’ont pas trop de sympathie.

Je sais que cet article ne fait pas vraiment la promotion de la garderie.

Et, en fait, si ce n’était pas inévitable dans des situations spécifiques de la vie, la plupart du temps, je suggère aux parents de ne pas emmener leurs enfants à la garderie.
Dans des situations inévitables, je conseillerais :

a. Ne mettez jamais votre enfant à la garderie parce que vous croyez que votre enfant est dans de meilleures mains avec des professionnels qu’avec vous.
Soyez  un parent active et  présent dans la vie de votre enfant – même dans sa vie de garderie. Faites un effort de connaitre les personnes (Adultes et enfant) de la garderie. Laissez  votre enfant raconter sa journée, posez des questions et intéressez-vous à sa journée.

b. Envoyez  l’enfant à la garderie le plus tard possible, le mieux quand l’enfant sait parler et peut  vous raconter de ses émotions et expériences durant la journée.

c. Envoyez l’enfant le moins possible. Organisez votre vie de telle sorte que vous ayez le temps d’investir dans votre enfant lorsqu’il est avec vous.

Une exception serait l’enfant très social qui s’épanoui d’être avec  des autres enfants et qui  n’a pas de frères et soeurs à la maison. Ces enfants ne sont pas très communs, mais ils sont généralement faciles à reconnaître.

Dans notre famille, nous n’envoyons pas nos enfants à la crèche, puisque j’ai le privilège d’être une femme au foyer. Bien sûr, c’est un sacrifice financier, mais nous avons décidé que nous voulons vivre de façon plus économique, afin de garder nos enfants à la maison …
Nous sommes confiants que chaque investissement de temps de qualité que nous pouvons faire chez un enfant à cet âge portera ses fruits. . C’est le moment le plus important dans la vie d’un enfant de recevoir de l’amour et de renforcer sa sécurité émotionnelle et d’implanter ce fondement de  bases des valeurs de notre famille.

 

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :