Trois choses que nous aimerions que nos parents comprennent – un message aux parents ayant des enfants adultes.

par | Avr 5, 2017 | Développement personnel

parents

J’ai entendu de nombreuses fois des parents, ayant des enfants adultes me dire : Tu verras, quand tu auras des enfants adolescents et jeunes adultes, ils vont te dire ce que tu as tout fait mal. Tu auras  des d’adolescents rebelles, c’est comme ça, c’est la vie.

 

Je suis d’accord (et je l’espère) que mes enfants vont  me dire ce que qu’on a fait mal. Ce qui les a eu blesses. Car de cette manière, je vais être en mesure de parler avec eux à ce sujet. Et à demander pardon là où c’est nécessaire, expliquer où il y a besoin d’expliquer.
Cependant, il y a trois points que je souhaiterais que chaque parent d’enfant adulte comprendrait. Ces points sont sortis en reflétant ma propre situation ou en parlant à d’autres jeunes adultes – ce qu’ils voudraient que leurs parents comprendraient.

  • 1. Essayez de vous rappeler comment c’étais quand vos enfants adultes ont été jeunes. De nombreuses années plus tard, c’est souvent plus difficile de se rappeler comment c’était à l’époque. Souvent, les souvenirs sont si floues que les parents  se souviennent seulement de ce qu’ils veulent se rappeler (ou des choses qui sont capables de gérer aujourd’hui).
    Par conséquent, lorsque votre enfant vient et vous dit comment il s’est sentie à l’époque (par exemple : » le nombre des fois que vous ne m’envoyez au lit sans souper ») Présumez pas simplement que cela ne s’est jamais produit, seulement parce que dans qui vous êtes aujourd’hui vous ne le ferait jamais. Et vous avez oublié ses évènements.  Mais soyez ouvertes. Demandez-leur ce qu’ils se rappellent à ce sujet. Parlez avec eux. Laissez les exprimer leurs émotions à ce sujet. Et demandez- leur pardon là où c’est nécessaire.
parent child
parent child in box
  • 3. N’oubliez pas que vous les aviez élevés.
    Je ne dis pas que chaque décision (bonne ou mauvaise) qu’un enfant prenne soit à cause de ses parents.

    Cependant, c’est un fait que les fondements d’une vie sont mis les premières années d’une vie. Ainsi quand votre  enfant dans la vie dadulte a des difficultés dans certains domaines telles que:
    -Toujours hurlé après leurs enfants (vos petits-enfants) et leur donner un traitement trop sévère…
    Essayez d’être honnête avec vous-mêmes. Comment c’était quand votre fille était un enfant ? Comment l’aviez-vous/votre conjoint traité?  Ainsi, au lieu de juger ou de blâmer votre enfant, parlez-leur et utilisez votre sagesse et la grâce que vous avez aujourd’hui avec vos petits-enfants à enseigner votre fille de faire autrement ?

    – Peut-être que votre enfant ne peut pas gérer l’argent – ou ne sait pas garder une maison propre – ou à un mauvais caractère et ne peut pas contrôler sa colère.
    Pensez-y, qu’est-ce que vous avez enseigner à votre enfant dans ces domaines ou vous voyez votre enfant échoue ?  C’est votre chance de les aider, en essayant d’avoir une attitude de grâce et d’amour à l’égard de votre enfant,  être là pour eux. Ne le fait pas sentir comme un échec.
  • 2. Demandez pardon. C’est un fait : je ne serai jamais un parent parfait, mais je donne toujours le meilleur de moi dans ce que je sais . Sûrement vous l’aviez aussi fait. Par conséquent, il est normal que vous aviez fait des erreurs. C’est normal qu’il y a eu peut-être même une grosse erreur. Des choses que vous ne feriez jamais si vous étiez le parent aujourd’hui pour vous enfants. Cependant, à l’époque vous ne l’avez pas réalisé. Vous n’avez pas su, vous vous êtes senti dépasser ou impuissant ou vous n’aviez pas la force à faire autrement. Il suffit donc de l’admettre. Et de demander pardon. Cela vas déjà avoir un grand impact dans la vie de vos enfants et faciliter la guérison.

Peut-être avez-vous d’autres points que vous aimeriez que vos parents puissent comprendre. Ou peut-être êtes-vous de ces parents qui ont cette ouverture et humilité pour parler avec vos enfants et qu’il peut avoir cette relation profonde, honnête et chaleureux avec vos enfants.
Si vous êtes l’un d’eux, je voudrais bien vous entendre !
Avez-vous un message à transmettre pour ceux d’entre nous qui ont des parents qui ne sont pas en mesure de vivre cela de ou pour les parents qui aimeraient avoir une telle relation avec leurs enfants adultes ?
Faites-le nous savoir ! !

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :