L’article d’aujourd’hui  n’est pas une lecture facile.

Cependant, je peux vous assurer qu’il est de la plus haute importance. Il est important pour chaque parent de s’éduquer  è ce sujet.

Façons de protéger nos enfants – parlons de la réalité des pédophiles

par | Fév 19, 2018 | Éducation

Quand je suis devenue Maman,  j’ai découvert ce sentiment intense dont je ne connaissais même pas l’existence : Cet amour profond pour mes enfants, ce fort désir de les protéger du mal, de les protéger de la douleur et de les protéger de la folie de ce monde.
Jusqu’à présent, le mot “pédophile” me donnait des frissons et je pensais surtout à un homme effrayant dans des vêtements sombres caché dans une cour de récréation. Je savais (et je le disais aussi) à mes enfants de ne pas aller avec des étrangers, de ne laisser  personne les touché  « là » et nous dire en tant que parents, si quelqu’un essayait de le faire ou s’exposait à l’enfant.

pedophile

Cependant, il y a quelques semaines, j’ai vu une déclaration sur Twitter de quelqu’un que je suis :

Chers pasteurs :
Puisque c’est tellement déroutant pour vous, permettez-moi de vous le simplifier. Quelqu’un m’a dit qu’elle avait été abusée par mon père. Je suis allé à la police. Mon père est allé en prison. Jésus dit de perdre votre vie pour les autres. Vous n’êtes même pas prêt à perdre votre emploi pour eux. .
#ChurchToo “

Cette déclaration m’a frappé et j’étais curieux de savoir qui était cet homme qui écrivait quelque chose comme ça.

J’ai découvert qu’il était le fils d’un pasteur – et que, depuis l’âge de 14 ans jusqu’à 62 ans, ce pasteur, père et mari, agissait comme pédophile … sans que personne ne le savait. Même pas sa femme. Elle a écrit ses expériences passées sur un blog intitulé “finding a healing place“.

J’ai lu tout le blog.

C’était douloureux, brutal, intéressant et très, très utile et bénéfique de le faire.

Ce qui m’a le plus frappé, c’est que ce pédophile n’était pas un homme effrayant, essayant d’attirer des enfants dans sa voiture. Ce n’était pas cette personne totalement antisociale, dont tout le monde voyait de loin ce qu’il faisait.

Il était pasteur. Adoré par beaucoup. Un pilier dans son église. Les gens lui ont fait confiance. Il était un père incroyable et un chrétien apparemment dévoué. Personne – y compris ses onze enfants et sa femme n’avait pas la moindre idée de ce qu’il faisait.

J’ai trouvé quelques faits à ce sujet :

  • Selon cette enquête, dans 96% des cas, l’agresseur est un homme.
  • Dans 94% des situations, c’est un proche qui commet l’agression sexuelle.
  • Ainsi, un enfant victime sur deux est agressé par un membre de sa famille.
    Plus sur ces statistiques ici

J’ai lu ce blog de l’ex-épouse, Clara Hinton, lire les commentaires des gens postés comme réflection sur ce qu’elle a écrit. J’ai lu les articles de son fils Jimmy Hinton qui a aussi un site web, parlant de ce sujet (il était celui qui écrit ce post  Twitter mentionné ci-dessus). J’ai alors pris conscience de la responsabilité que nous avons en tant que parents.

Cela m’a fait penser à une situation que j’ai vécue il y a quelques années, lorsque j’étais l’une des leaders dans un environnement religieux.

Il était un des responsables principaux d’une organisation chrétienne. Je le connaissais, ainsi que sa femme et ses enfants, depuis plusieurs années. Il a commencé à se comporter de façon inappropriée avec une autre leader féminin. Cette situation n’a rien à voir avec le sujet de la pédophilie, mais tout avec le fait que nous ne l’avons pas “vu”. Son comportement était inapproprié. Un responsable ne devrait pas se comporter de cette façon avec une jeune femme. Mais il l’a fait. Aucun de nous, les autres leaders s’en est même préoccupé, ni rapporté ce qui se passait à qui que ce soit. Simplement parce que nous connaissions cet homme, nous lui faisions confiance et il était inimaginable de penser que quelque chose n’était pas  bien.

Finalement,  ce responsable a divorcé de sa femme, a quitté son ministère et a épousé cette jeune femme. Peu de temps après, il a eu un bébé avec elle.

J’ai été bouleversé. Avec du recul, c’était évident. J’aurais dû le voir ; nous aurions dû agir, d’une manière ou d’une autre. Mais cela ne nous à même pas traverser l’esprit. Quand d’autres personnes s’interrogeaient sur son comportement, nous, les autres leaders, étions les premiers à le défendre.

Avec cette expérience, il me semblait logique qu’un pédophile puisse être n’importe qui dans mon entourage. Clara Hinton et son fils Jimmy font un travail extraordinaire pour éduquer et sensibiliser le public … que la réalité d’un pédophile est très différent de la nôtre. Qu’ils ne voient pas les enfants la façon dont nous les voyons.  Que l’ensemble de leur pensée ne tourne pas simplement au tour du sexe, mais autant au tour du contrôle et la manipulation. Un pédophile étudie les parents de la victime. Il étudie la victime elle-même. Il construit la confiance. Il utilise de la manipulation psychologique pour arriver à la victime. Puis il utilise la victime, parfois pendant une longue période sans que personne ne voit quoi que ce soit.

 

Il y a beaucoup plus de choses que je pourrais inclure dans cet article. Il y en a encore bien plus  d’informations que je pense son crucial et d’une grande importance pour chaque parent à savoir.

Si vous savez lire l’anglais, je vous invite à lire le blog “Finding a  healing place” de Clara Hinton.

 

 

 

Jetez un œil à ce  de son fils, Jimmy Hinton (qui est également un pasteur). Il présente aussi des vidéos et des articles de blog très intéressants et utiles, d’un point de vue légèrement différent.

 

Elle écrit à propos de son expérience d’être mariée à un pédophile. Aujourd’hui elle reconnaît tous les «drapeaux rouges», les nombreuses choses qui auraient du l’interpeller et la faire réfléchir avant même de se marier. Pourquoi il l’a choisie en tant qu’épouse … parce qu’elle était alors une gentille fille avec un grand coeur qui a appris à se soumettre à n’importe quelle autorité et à ne pas interroger les autres. Ne pas mettre en question son comportement parfois étrange et même inacceptable et de ne pas se lever pour soi-même.

Aussi le site Web de son fils, Jimmy Hinton est très intéressant. Jimmy est également pasteur, et en 2011, quand son père a été arrêté, il a dû mener sa congrégation à travers la réalité que son père abusait aussi des nombreux enfants de l’église.

Sa vie, son expérience sur le sujet, l’intensité avec laquelle il a du doit le traiter en tant que fils d’un pédophile et pasteur d’une église qui était concerné, donnent une grande valeur à ses informations et à ses enseignements.

Sur son blog, vous trouverez de nombreux articles sur “Abuse dans un environnement d’église” et dans les vidéos, vous pouvez voir les informations qu’il révèle lors d’un séminaire. Ces enseignement sont aussi valable pour tous ceux qui travaillent dans les institutions publiques (non seulement chretienne).

J’ai essayé de trouver quelque information en français qui correspond plus ou moins aux informations qui sont à trouver sur ces sites en anglais.
Les voilà :

  • Un article du Migros Magazin daté du Février 2012
    .
  • Un article du site « Naitre et grandir » Parler d’abus sexuel à un enfant de plus de 5 ans
    .
  • Un Article du Blog de Silvia Berger (criminologue et correspondante scientifique auprès de la Gendarmerie Nationale) Prédateurs sexuels : comment protéger nos enfants !
    .
  • une enquête soutenue par l’UNICEF trouvé sur l’huffingtonpost

Je vais finir cet article avec quelques points que j’ai compris dans ce que je peux faire pour protéger mes enfants :

Comportement des parents qui exposent un enfant à un risque d’abus sexuel plus elevé ​:

  • Parentage qui manque de l’attachement avec l’enfant
    .
  • La conviction que nous devons briser la volonté de notre enfant et lui apprendre à se soumettre à toute autorité
    .
  • Une attitude consistant à voir l’enfant comme  un rebelle, un menteur, un fauteur de troubles, etc. empêchera un enfant de sortir d’une situation d’abus et l’empêchera de vous confier de telles “secrets”
    .
  • Un vide intérieur que nous laissons à un enfant en raison de notre horaire trop rempli ou nos propres préoccupations. Ou alors par notre faute de compréhension de l’importance de notre tâche de prendre soin de notre enfant pas seulement sur le plan  physique, mais aussi émotionnel.

Ce que nous pouvons faire pour réduire le risque que notre enfant soit victime d’abus sexuels :

  • Prenons en serieux l’importance d’avoir cette connextion avec nos enfants. Dans cet article, j’écris sur les Six manières d’améliorer ma relation avec mes proches
    .
  • Nous devons enseigner nos enfants. La première chose que nous pouvons faire pour protéger nos enfants contre les prédateurs, c’est de leur enseigner ce qu’est l’abus et comment dire non.
    .
  • Nous devons nous informer en tant que parent. Quand nous savons de quoi il s’agit, quand nous brisons ce tabou pour  nous-mêmes, nous serons plus audacieux d’avoir des limites claires. Nous dirons “non” à cette personne qui veut toujours changer les couches de notre bébé si  cela nous mets mal à l’aise. Nous ne nous sentirons pas mal non plus de l’avoir fait. Nous saurions clairement où nous allons permettre à nos enfants d’aller et où nous voulons les accompagner (rendez-vous chez le médecin, etc.).
    .
  • Accepter la réalitéJimmy Hinton dit : « Lorsque nous n’acceptons pas la réalité que certaines des personnes les plus fiables, respectées et productives dans nos églises sont elles-mêmes des auteurs, nous les aidons à multiplier leurs victimes. Je parle d’expérience. Je n’ai jamais rêvé, ni dans mes pires cauchemars, que mon propre père, un ministre lui-même, était capable d’abuser des enfants. Cela ne m’a jamais traversé l’esprit. Il était l’un de mes meilleurs amis. Peut-être que je ne voulais pas le croire. Mais pire, ses crimes sont des crimes incroyablement faciles à cacher … “

Chers parents, je n’ai pas creusé dans ce sujet et écrit cet article pour vous faire peur. Je ne veux pas que nous voyions un agresseur dans tout le monde. J’ai écrit cet article parce que je crois qu’en ayant le courage de nous informer et éduquer nous-mêmes, nous pouvons devenir audacieux et forts. Audacieux et forts dans notre façon d’être ce parent qui a cette compréhension, cette sagesse et cette clarté d’esprit pour prendre des décisions et parler à nos enfants, poursuivre une connexion avec eux.  . Je suis convaincu qu’en traitant le sujet de cette manière, nous sommes sur le bon chemin afin de mieux protéger nos enfants.

pedophile

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :