Punition ou ou bénédiction ne change pas grande chose – Pourquoi c’est comme cela et voilà ce qui est plus efficace.

par | Mai 29, 2017 | Éducation | 0 commentaires

Je vais commencer par la citation que Samuel Martin a pris pour terminer son chapitre. Dr Randall Heskett de l’école théologique de Toronoto disait : « La punition ne doit jamais être synonyme de discipline. La discipline véritable enseigne aux enfants comment vivre une vie riche et pleine. La formation et l’enseignement devrait être notre but, pas la punition. »

punition

Quand j’ai lu la deuxième annexe du livre « thy road and thy staff they comfort me » écrit par Samuel Martin, j’ai eu quelques pensées que j’aimerais partager avec vous. Dans cet article, je vais me concentrer sur deux points principaux du chapitre.
À la fin du chapitre il dit : « Non seulement la punition ne fonctionnera pas pour parvenir à un comportement vertueux et juste, mais les bénédictions et les miracles n’entraînent pas de conduite vertueuse et juste non plus. »
Reflechisez sur votre vie et la vie de vos enfants. Pouvez-vous relater ?
Moi j’ai pu ! Ici je vais vous expliquer pourquoi et de quel manière Samuel Martin est arrivé à cette conclusion, en prenant des personnages de la bible et examinant leur réaction à la punition et aux bénédictions de Dieu.

Des nombreux exemples qu’il a cité, je vais prendre deux :

  • Le peuple d’Israël lorsqu’ils ont quitté l’ÉgypteLes Israelites ont l’expérimenté Dieu de manière incroyable dans le processus d’être en mesure de quitter l’état d’esclavage en Egypte. Ils ont vu les dix plaies que le peuple égyptien ont subi. Ils ont vécu le passage de la mer morte et vu comme tout l’armée de Pharaon s’est noyer dedans (Ex.14) qu’ils ont entendu la voix de Dieu au Mont Sinaï … Et tout le peuple s’écria d’une seule voix: Nous ferons tout ce que l’Eternel a dit.(Ex.24,3)On dirait que les Israelites ont vraiment appris la leçon de ces punitions et le jugement que les égyptiens ont subi ? Ou ont-ils ? En fait, non, ils se sont révolté contre Dieu dix fois au cours de la première année de quitter l’Egypte !(Nombres 14:22)
  • Le roi Salomon, l’un des personnages le plus bénis de la Bible.Dieu donna à Salomon une sagesse exceptionnelle, une très grande intelligence et une large ouverture d’esprit qui le fit s’intéresser à des questions aussi nombreuses que les grains de sable au bord de la mer. 1. rois 5.9  Dieu donna à Salomon de la paix, de richesses inimaginables, de la nourriture abondante, prestige, une longue vie et de confirmations miraculeux de la présence de Dieu dans sa vie »Voyons comment a répondu Salomon a toutes ces immenses bénédictions ? On pourrait penser qu’il aurait été un des hommes que plus craignait Dieu, étant vertu et pieux qui n’ait jamais vécu. Mais cependant, ce n’était pas le cas du tout. Salomon, après avoir vu toutes ces bénédictions, la richesse, le bonheur, la paix et la sagesse en abondance, « Il fit ce que l’Eternel considère comme mal, car il n’obéit pas pleinement à l’Eternel comme l’avait fait son père David.. »1.King 11.6

 

punition
punition

L’auteur a nommé encore bien des exemples des personnes dans la Bible qui ont subi la punition de Dieu. D’autres personnes qui ont vécu la bénédiction de Dieu. Les gens ont été bénis ou puni, mais ce qu’ils ont vécu faisait peu de différence dans la façon dont ils ont réagi.

L’auteur souligne : Ce que nous pouvons observer  ici est une tendance. La tendance est celle ci : Dieu dit à l’homme de ne pas faire quelque chose. L’homme procède a brisé la loi de Dieu et commettre le péché, Dieu pardonne et l’homme est restauré dans l’unité avec Dieu. Comme nous venons de le voir avec le roi Salomon, ce n’est pas seulement que  l’homme ne réagit pas à la punition  pour former vertu et caractère, mais il ne répond pas non plus aux bénédictions .

Comment je me retrouve dans cette tendance ?  J’ai pensé à  ma propre vie, mais aussi à celle de nos enfants. Nous voulons qu’ils comprennent nos valeurs et qu’ils les appliquent dans leur vie : De ne pas mentir, voler, mais aussi respect les autres, savoir partager, être capable de dire « Je suis désolée » etc. Je peux forcer l’une de ces valeurs sur  mes enfants en exigeant d’eux qu’ils les appliquent et de les punir s’ils ne suivent pas mes exigences. Je ne sais pas vos enfants, mais les miennes sauront apprendre ce que je veux qu’ils fassent et selon leur personnalité ils essaieraient de se comformer ou de se rebeller contre ces valeurs et recevoir la punition . Une autre méthode serait de leur donner une « bénédiction spéciale » (en promettant d’aller dans un parque d’attraction,  au zoo,  leur donnant plus le chocolat suisse ou des cadeaux) à chaque fois qu’ils font ce qu’on leur a dit… ils le feraient pour un certain temps, simplement pour recevoir ces « bénédiction spéciale » et non pas parce qu’ils ont l’intérioriser ces valeurs.

Alors, que dois-je faire si un enfant enfreint mes valeurs, ou fait quelque chose qu’il ne faut pas faire ?

punition
  • Samuel Martin prend Jean le Baptiste comme un exemple à suivre (Luc 7,28):Il a simplement vécu ce qu’il a enseigné. Les gens avaient confiance en lui. Il n’avait pas d’autre agenda que celle de Dieu. Ses enseignements ont été extrêmement efficace. Les gens pouvaient observer lui et son mode de vie. Il avait une autorité que les personnes ont respectés. Ils lui faisaient confiance. Ils voulaient changer leurs façons de vivre parce qu’ils le virent faire exactement la même chose qu’il leur demandait de faire.

C’est le même exemple que nous pouvons donner à nos enfants. Si je ne veut pas qu’ils mentent, je ne mens pas et je souligne les situations ou j’ai choisi de ne pas mentir.  Si je veut qu’ils aient confiance en Dieu, Je confie en lui et je m’assure qu’ils s’en rendent compte de comment je le fais.

J’ai trouvé cette façon de « discipliner » mes enfants le moyen le plus puissant pour implanter mes valeurs dans leur vie.

Je me souviens bien du jour où j’étais dans un café avec mes quatre enfants et sur le point de changer le pantalon taché de mon petit garçon de deux ans. La serveuse est venue et m’a demandé très brusquement de ne pas le faire ici, mais plutôt à l’extérieur du café. J’étais de toute façon sur le point de partir et nous avons quitté le café…J’avais honte, j’étais frustrés et en colère, surtout à cause de la façon dont elle m’as parlée Je n’ai pas dit grande chose. Mais mon plus grand m’as demander :  elle est vraiment stupide, n’est-pas ? Je lui ai répondu, parlant a tous les enfants :  Non, elle ne l’est pas. Elle travaille ici, elle a l’autorité et le droit de me dire de le faire à l’extérieur. Je me sens vraiment frustrée parce qu’elle me parlait de cette façon. Cela m’as mise mal à l’aise. Mais peut-être qu’elle avait elle-même une mauvaise journée. Dans la voiture sur le chemin du retour,

punition

nous avons continué de parler des enfants de la maternelle qui peuvent se comporter d’une manière impolie dès fois même méchant. Comment ils ne sont pas stupides à cause de cela. Que nous ne devrions jamais définir les gens par ce qu’ils font, mais simplement par ce qu’ils sont : aimé et précieuse et unique dans les yeux de Dieu. Je savais que ce jour, j’ai enseigné à mes enfants – par mon exemple, ma vie – à respecter et honorer les personnes indépendantes de leur comportement envers nous et indépendante de la façon dont ils nous font sentir. Et c’était si précieux  que depuis ce jour je prie pour plus de situations comme ça. Chaque fois que je me trouve avec une situation similaire, je me lance pour enseigner et implémenter ces valeurs dans mes enfants.Parce que, à mon avis, c’est la manière la plus efficace, d’enseigner aux enfants la vie et implémenter ces valeurs dans leur vie !

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!