Les règles familiales qui bénissent Vs. Les règles familiales qui mettent la honte

par | Juil 5, 2017 | Développement personnel, Vie de famille |

La famille est un beau design. Il suffit de faire un bébé et voilà on a est une famille heureuse. Est-il vraiment si facile ?
Où que vous lisez ce blog, vous avez votre histoire unique à propos de votre famille d’origine. Vous avez votre passé qui est unique, des expériences uniques.
Ce peuvent être des expériences magnifiques et heureux. Peut-être étaient-ils traumatisante et horrible. Ou quelque chose entre les deux.

règles

Fait est, la famille peut bénir un enfant, être un endroit de grandir et devenir un être épanoui. Ou la famille peut mettre la honte sur un enfant et ignorer ses besoins fondamentaux d’amour, acceptation et de sécurité.

Il y a quelques années, j’ai assisté à une cours au sujet de la honte familial. J’ai trouvé très utile de comprendre, qu’il y a des choses qui sont « sain » pour une famille et les choses qui sont « malsain » indépendant de notre culture et nos croyances religieuses ou sociales.
Cela m’a aidé à identifier où ma famille d’origine n’a pas fait un bon travail. Après tout, il est parfois difficile de comprendre quelles des choses qui firent partie d’une vie de famille « normale » étions destructives et donc pas conseiller d’appliquer dans ma propre famille ! Saviez-vous que l’attitude et le comportement de vos parents envers vous, envers la vie en général ont laissé une impression permanente dans votre âme ? Il est important de comprendre que chaque parent –  ceux que nous avons eu et celles que nous sommes actuellement (ou que nous allons être)  – sont « Dieu sur terre » pour l’enfant. Les parents peuvent grandement influencer, comment l’enfant se voit lui-même et la vie en général.
Il y a des « règles » de  famille qui bénissent et nourris un enfant. Et il y a des « règles » de famille qui causent la honte dans un enfant.

Les règles familiales qui bénissent Vs. Les règles familiales qui mettent la honte

Une ambiance de famille chaleureuse – On entend régulièrement des affirmations  comme « tu es spécial », « tu peux le faire », Je t’aime » , je suis heureuse que tu sois dans cette famille ».

Centré sur les personnes – nous avons tous besoin d’un environnement où nos nos besoins sont satisfaits simplement pour qui nous sommes et non pas à cause de ce que nous faisons. Il est essentiel de savoir qu’on est aimé, même quand on commet des erreurs.

Des règles et attentes clairement communiqué : – Il y a une clarté sur les règles qui sont en place et quelles sont les attentes. Il y a la liberté pour en discuter  et les modifier quand il semble nécessaire.

La communication est claire et directe – Les enfants sont de grands observateurs, mais terrible d’interprètes. (Alfred Adler) – A titre d’exemple, votre enfant observe que vous êtes triste. Imaginos que son observation est correcte. Toutefois, un enfant va facilement l’interprète en tant que lui-même être la cause. Comme solution, nous pouvons communiquer et dire à l’enfant : « Maman est triste à cause de choses qui ne se sont pas déroulées comme prévu. Mais je t‘aime, tu es formidable ».

Dieu est la source de notre valeur et identité – d’autres peuvent penser ce qu’ils veulent (et ils le feront) mais, ils ne pourront pas décider sur notre valeur et identité. Dieu le fait.

Les enfants sont appréciés –  Les attentes sont en fonction de l’âge d’un enfant.

Assumer la responsabilité – Les enfants apprennent à assumer la responsabilité de leurs propres actions.

Les émotions sont valables et utiles. – Toutes les émotions sont OK.
Il y a une liberté d’avoir des sentiments et de les exprimer. Les parents aident l’enfant a gérer les émotions de la vie quotidienne.

L’intimité est normale – les membres de la famille se connaissent bien. L’acceptation et l’amour sont affichées, la transparence et la vulnérabilité font partie du processus normal de la vie familiale.

une ambiance de famille dénigrant – « Tu es stupide », « tu ne vas jamais arriver », « quelque chose cloche chez toi », « tu es un échec » sont les phrases fréquentes dans ces familles.

Centré sur la performance – un environnement où on doit gagner  l’amour et l’acceptation par la performance.

.

Des règles tacites – Les règles sont seulement découvertes lorsqu’on a la malchance de les briser.

La communication par le biais de codes – Communication sans mots est possible, on l’utilise tous les jours. Mais quand elle remplace la communication verbale, elle peut être blessante. Les expressions du visage, le ton de la voix, le silence, »les yeux qui roulent », un  soudain changement de sujet ne sont souvent pas une bonne façon de communiquer. Un enfant qui a dit ou fait quelque chose, sent que papa est mécontent à cause de son regard dénigrant. Même s’il n’as pas dit un mot.

L’environnement détermine notre  valeur et identité
Les enfants apprennent à se tourner vers les choses et les gens au lieu de l’acceptation de Dieu. Par conséquent, les choses et les gens prennent la mesure de la valeur et de l’identité.

Les enfants sont un fardeau – – les enfants apprennent à agir comme des adultes afin d’éviter la honte pour avoir des besoins.

Résoudre des problèmes en déportant le blâme –  Les adultes mettent la honte sur l’enfant enfin qu’il arrête le comportement indésirable. Cela leur enseigne des compétences fortes de défendre eux-mêmes, plutôt qu’apprendre comment a résoudre un problème.

Les émotions sont égoïstes et mauvaises – ces enfants ne peuvent souvent pas identifier leurs émotions. Cela rend difficile leur capacité de résoudre des situations où il se sent mal a l’aise : ils croient que leurs sentiments sont mauvais et égoïstes.

Les émotions sont égoïstes et mauvaises – ces enfants ne peuvent souvent pas identifier leurs émotions. Cela rend difficile leur capacité de résoudre des situations où il se sent mal a l’aise : ils croient que leurs sentiments sont mauvais et égoïstes.

Comme je l’ai dit, cette liste m’a aidé à identifier les faiblesses de  ma famille d’origine – et m’as donné une compréhension comment je peux faire mieux.
Bien sûr, élever des enfants n’est pas une question de « faire » les choses correctement, mais de l’intérioriser !

Néanmoins, je savais mieux dans quelle direction mûrir et grandir.

  • Moi et  être capable de communiquer ? Pas du tout ! Je me suis replié sur moi-même, prenant un air indiffèrent.
  • Moi, sachant que mes sentiments sont valables et utiles ? Pas du tout ! Je n’arrivais pas d’être en colère et le  dire quand je n’étais pas d’accord ! J’ai plutôt commencé de pleurer, pas capable de dire pourquoi.

Aujourd’hui, je « profit » de pouvoir me mettre, de temps en temps,  en colère contre mon mari et lui dire où je ne suis pas d’accord. Heureusement j’ai un mari qui aime savoir ce que je pense et ressens vraiment, toujours ouverte pour m’écouter et réagir avec un sourire et une oreille attentive.

Par conséquent, j’ai été en mesure de croître dans ma vie personnelle en identifiant les comportements, les attitudes et habitudes qui nuisent à toute relation – et d’une façon beaucoup plus profonde  la relation avec notre conjoint et enfants.

Je savais maintenant par où commencer, e même si c’était un processus de guérison et d’apprentissage, la première étape a consisté à identifier et à comprendre. Et c’est l’objectif de cet article. Pouvez-vous identifier et comprendre les comportements qui ne sont pas constructifs à l’aide de la liste ci-dessus ? Bonne chance !!

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!