Comme chaque année, passer des fêtes de Noël avec nos familles a été une expérience intéressante. D’une part, j’aime. J’apprécie avoir le privilège de célébrer avec mes sœurs et mon frère et leurs enfants et avec mes parents. J’aime aussi célébrer avec la famille de Benny.
Cependant, c’est aussi un défi. Tout simplement parce que les vieux schémas familiers apparaissent, les rôles que chaque sœur/frère a eu dans l’enfance émergent : en fonction de combien l’individu a grandi et mûri ces dernières années, cela a surgit de plus ou moins.

Cela m’a motivé à choisir le thème suivant pour l’article de cette semaine :

Dynamique familiale : les rôles individuels au sein d’une famille.

par | Jan 4, 2018 | Développement personnel, Éducation

Chaque famille a une dynamique. Plus une famille est en bonne santé, plus elle est constructive et enrichissante pour la vie de l’enfant. Dans la famille la plus saine, vous pouvez toujours observer un modèle dans le comportement des enfants.
Je connais beaucoup de familles, où l’aîné est le/la « responsable, le/la loyal (e) », en second est le/la rebelle, en troisième, le/ la clown familial (e) ou celui/ celle qui est facil(e) et qui s’efface.

dynamique
Et c’est normal. Cependant, plus les problèmes familiaux ont sévères, (par la toxicomanie, le rôle parental narcissiques, la violence ou tout autre abus), plus un enfant assume ce rôle pour survivre et pour « aider » sa famille de ne pas se désintégrer.

Dans cet article, je ne vais pas entrer dans les détails des familles très dysfonctionnelles.

Ce que je vais faire c’est d’expliquer les quatre rôles principaux qu’un enfant peut avoir dans une famille, décrire le modèle et indiquer comment vous pouvez aider votre enfant à prospérer dans ce rôle au lieu de se perdre. Un rôle est notre rôle de “faire” (comment les autres nous perçoivent) et l’autre est notre rôle “d’être” (le rôle que nous choisissons pour résoudre nos problèmes émotionnels).

Voici les quatre rôles – Aujourd’hui, nous allons examiner deux d’entre eux et dans le prochain article nous mettrons l’accent sur les deux autres.

(Pour simplifier je vais parler « de l’enfant », donc je vais utiliser la forme masculine. Bien sûr que cela ne fait pas une différence si l’enfant est un garçon ou une fille…. Les rôles sont les mêmes. )

Le héros

Le bouc émissaire

L’enfant perdu

Le bouffon
(clown) 

 

Le héros:

. Le rôle du héros, le gardien de la famille, est généralement pris par l’enfant plus âgé.

Le héros sauve la famille, d’où le nom de « héros », étant parfait et en lui donnant une belle apparence, donnant à la famille l’estime de soi parce qu’elle est belle de l’extérieur.

Les caractéristiques positives du héros :
bon gars, très performante, suit les règles, demande l’approbation, très responsable, fiable, diligente, mature, utile et organisé, travailleur, avec succès, concentré, généreux pour faire des compliments quand il est le chef, fidèle, puissant.

Caractéristiques négatives du héros :
Inflexible, a peur de l’intimité, impulsif, incapable de jouer, avec des attentes exagérées, des craintes d’échec, éprouve facilement la culpabilité, il a des problèmes pour reconnaitre et répondre aux besoins personnels, est rigide, contrôlant et extrêmement critique (bien que souvent il ne le montre pas ouvertement) – des autres et de lui-même.

Les sentiments internes du héros :
Travailler fort pour être approuvé, super responsable, réussi, semble avoir tout sous contrôle et croit qu’il est spécial.

Principales sentiment cachés du héros :
Insuffisance parce que rien n’est assez bon.

Cet enfant sera celui qui suit et croit aux règles de la famille. Cela rend cet enfant très fidèle et digne de confiance.

Ce rôle peut être observé dans une famille qui fonctionne, ainsi que dans une famille en difficulté. Je peux facilement identifier ma sœur aîné – et mon aîné avec ce rôle.

Cependant, dans les familles très dysfonctionnelles, ce rôle devient très prononcé. Dans une telle famille, le héros de la famille peut assumer les responsabilités du père dépendant et devenir le soutien de famille à un âge précoce. Où il peut devenir le mari de substitution, donnant à sa mère le soutien émotionnel qu’elle devrait obtenir de son conjoint. Les héros sont considérés comme ayant tout ensemble, comme étant mature et responsable.

Cependant, le prix à payer pour mettre toute leur énergie à l’œuvre est que ces héros de la famille se sentent rarement bien à l’intérieur. Au lieu d’être en contact avec qui ils sont et ce dont ils ont besoin, ils ont sacrifié leur vie émotionnelle en essayant de préserver l’unité familiale.

Peu importe la famille dont vous venez ou que vous avez, vous pouvez faire une grande différence dans la vie de votre enfant. L’avantage de connaître ces différents rôles, est que cela vous permet, en tant que parents, de tendre la main à votre enfant et de l ‘aider à ne pas se perdre dans un tel rôle et à devenir la personne unique et hautement compétent qu’il est censés être.

Façons d’aider votre enfant à ne pas se perdre (ou commencer à se rétablir) dans un tel rôle :

  • Apprenez à votre enfant qu’il est responsable de la satisfaction de ses propres besoins et non de tout le monde autour de lui.
    Avec notre ainé c’est quelque chose que nous devons lui apprendre encore et encore. Il va essayer de faire obéir ses frères et sœurs, pour les empêcher de faire des bêtises. Il peut devenir émotif quand ils l’ignorent et ne suivent pas ses bons conseils. Nous intervenons alors et lui disons que nous apprécions son cœur et son comportement digne de confiance et lui disons de nous laisser faire face à la situation.
    .
  • Apprenez à votre enfant à jouer et ne pas prendre lui-même et les autres si au sérieux.
    Ils ont besoin d’abandonner cette contrainte pour être parfait et abandonner le besoin d’être le leader essayant de gagner l’approbation des figures d’autorité.Notre aîné peut être vraiment contrarié lorsque ses frères et sœurs le taquinent par exemple en étant les premiers à s’habiller. Il ne voit pas cela comme un jeu, mais comme une compétition sérieuse. Il essaie de répondre à ses attentes élevées en étant le premier. Nous lui disons qu’il est génial même en étant deuxième et que nous le célébrons pour qui il est – même s’il n’est pas le premier.
    .
  • Permettez au héros de la famille de comprendre que c’est normal de faire des erreurs de temps en temps.
    Parfois, notre aîné devient grincheux et contrarié. Creusant dans son comportement, cela a souvent à voir avec lui réalisant, qu’il a fait une sorte d’erreur. Nous le rassurons, que sa valeur ne dépend pas de sa perfection.
    Cela conduit à mon prochain point :
    .
  • Aidez le héros de la famille à se sentir validé par qu’il est plutôt que par ce qu’il fait.Nous célébrons notre ainé … pas seulement quand il a accompli quelque chose. Pas seulement quand il était parfait dans ce qu’il vient de faire. Mais simplement pour être notre fils bien-aimé.

Le Bouc émissaire:

 

Attributs : “le rebelle” ou “enfant problématique”

Le bouc émissaire est, comme son nom l’indique si justement, le coupable de tous les problèmes d’une famille. Il est généralement le deuxième enfant et est souvent décrit comme irritant, provocant, trompeur, hostile, fâché et désobéissant.

Apparence externe :
hostile, difficile, enfreindre les règles, ayant des ennuis.

Caractéristiques positives du bouc émissaire.
A beaucoup d’amis, un bon leader / ou conseiller, courage de révéler la réalité, sensible aux sentiments des autres, gère bien le stress, attire l’attention.

Les caractéristiques négatives du bouc émissaire :
 l’hostilité, provocateur, en colère, transgresse les règles, peut être en difficulté, peut avoir des problèmes juridiques, irresponsable, manipulateur

Les sentiments internes du bouc émissaire :
rejet, douleur, culpabilité, jalousie, solitude, peur, colère.

Les sentiments principaux, mais cachés du bouc émissaire :
il a la haine de soi et peut être très autodestructeur, le rejet de soi signifie aussi qu’il rejette les autres.

Son comportement est tellement scandaleux que tout le monde dans la famille a l’air bien en comparaison. Lorsque la famille se concentre sur le bouc émissaire, elle cesse de prêter attention aux vrais problèmes qui doivent être résolus.

Le bouc émissaire est le défendeur de vérité de la famille et va verbaliser ou exprimer les problèmes familiaux par sa mauvaise conduite – ces problèmes que la famille tente de dissimuler ou de nier.

C’est l’enfant dont la famille a honte – et l’enfant le plus honnête sur le plan émotif de la famille. Ces enfants sont généralement les plus sensibles et les plus attentionnés, c’est pourquoi ils se sentent si ma

Quand on m’a enseigné ces différents rôles en 2003, je me suis énormément identifié dans ce rôle.

Je suis le deuxième enfant de cinq, c’est moi qui ai essayé de verbaliser les problèmes que je ressentais dans ma famille d’origine. J’étais celle qui rendait notre vie de famille difficile. En fait, j’avais quitté la maison à l’âge de 16 ans pour vivre en tant que fille au pair en Suisse romande et ensuite faire un apprentissage. Après cela, ils ne m’ont pas permis de revenir à la maison quand je leur ai demandé de pouvoir le faire. Ils m’ont dit que leur vie était finalement paisible et agréable sans que je fasse partie de la famille.

Bien sûr, il y avait beaucoup de souffrance, de rejet et de honte d’avoir été rejeté par ma famille, de voir que leur vie était bien meilleur sans moi.

Il m’a fallu des années pour me débarrasser de ces sentiments intenses de honte et de rejet et devenir la personne que je suis aujourd’hui.

Je suis toujours celle qui pose des questions sur le “pourquoi” derrière les choses que je ne comprends pas. Je pense toujours que les problèmes que j’ai vus dans ma famille d’origine étaient vraiment là et que j’avais très bien vu et aperçu les choses.

Le problème était que ma façon de leur dire était incorrecte – normal pour un enfant et un adolescent, mais toujours faux.

Aujourd’hui, j’ai une bonne relation avec ma famille, même avec ceux qui n’ont pas beaucoup changé. Je suis en mesure d’avoir une relation avec eux, leur montrer l’amour et l’appréciation – même en voyant encore des tendances dans leur comportement qui me blessent dans mon enfance.

Pourtant, maintenant je suis libre. Je suis restauré. Mais plus à ce sujet plus tard.

Revenons à l’article :

Façons d’aider votre enfant à ne pas se perdre (ou commencer à se retrouver) dans rôle :

  • Apprenez à votre enfant la résolution des conflits plutôt que de faire face à la difficulté en se rebellant.
    Notre deuxième enfant s’intégrerait parfaitement dans ce rôle de rebelle – mais nous ne la laissons pas y entrer. Nous lui enseignons les façons possibles de réagir, quand sa première réaction est une réponse rebelle quand il ne veut pas quelque chose.
    .
  • Enseignez lui l’estime de soi et comment partager de vrais sentiments avec les autres
    Nous lui apprenons à identifier ses vrais sentiments – et sa véritable motivation derrière ce qu’il vient de faire. Il est très vulnérable aux fausses accusations et a besoin de notre amour et de notre affirmation après que nous avons mal interprété ce qu’il vient de faire – lorsque ses motivations n’ont pas été ce qu’elles semblaient être (par exemple quand il a trébuché un de ses frères et qu’on le gronde en lui disant qu’il venait de faire quelque chose de méchant)
    .
  •  Apprenez lui a à identifier la blessure sous la colère et à reconnaître quand ils utilisent la colère pour couvrir la douleur
    Cela fonctionne même avec moi à ce jour. Quand je me rende compte que la colère monte en moi par quelque chose que mon mari ou quelqu’un d’autre viens de faire, j’essaye rapidement d’identifier le pourquoi …et la plupart du temps je dois reconnaitre que je me suis sentie blessé par quelque chose qu’ils ont fait – rarement délibérément.
    .
  • N’entrez pas dans la réponse de la colère du bouc émissaire et aimez et acceptez-le avec tous ses émotions débordantes
    Nous ne laissons pas notre deuxième  entrer ce rôle de rebelle, bouc émissaire. Nous creusons toujours dans son comportement. À la fin, nous avons toujours, toujours un doux, tendre enfant se blottissant contre nous, nous disant combien qu’il nous aime.
    .
  • Enseignez au bouc émissaire de négocier plutôt que de se rebeller
    .
  • Aidez le bouc émissaire à comprendre qu’il / elle contrôle ses sentiments de colère.
    Le principal problème de ce rôle est la colère et comment y faire face. Pour les parents qui se voient eux-mêmes ou leur enfant profondément dans cette question de colère, il existe de nombreux livres précieux qui nous montrent comment faire face à la colère.

    .
    .
    Je suis sûr que cet article pourrait vous faire penser aux gens que vous avez rencontrés dans votre vie. Peut-être qu’ils sont vos propres enfants. Peut-être que vous trouvez même certains de ces comportements en vous. Rappelez-vous, il s’agit toujours de ce que vous faites avec cette information. Vous pourriez condamner les autres ou vous-même. Où vous pouvez en tirer des leçons et rendre votre vie et celle des gens autour de vous meilleures, plus détendues et encore plus amusantes. La semaine prochaine, nous examinerons l’enfant perdu et le clown de la famille. J’espère vraiment que tout cela vous aidera, vous et votre famille, à récolter de beaux résultats.

Je suis sûr que cet article pourrait vous faire penser aux gens que vous avez rencontrés dans votre vie. Peut-être qu’ils sont vos propres enfants. Peut-être que vous trouvez même certains de ces comportements en vous. Rappelez-vous, il s’agit toujours de ce que vous faites avec cette information. Vous pourriez condamner les autres ou vous-même. Où vous pouvez en tirer des leçons et rendre votre vie et celle des gens autour de vous meilleures, plus détendues et encore plus amusantes. La semaine prochaine, nous examinerons l’enfant perdu et le clown de la famille. J’espère vraiment que tout cela vous aidera, vous et votre famille, à récolter de beaux résultats.

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :