La semaine dernière, j’ai suivi une formation  pour parents, fournie par l’école à laquelle notre fils aîné va.
J’apprécie de telles formations, car je trouve cela très intéressant et stimulant d‘être exposé aux différents enseignements sur l’éducation de mes enfants.
Il y a un élément de cette formation qui m’a beaucoup parlé. Ainsi j’ai écrit un article à ce sujet, y compris mes pensées personnelles et mon expérience.

Par conséquent, le titre d’aujourd’hui sera :

Les 6 étapes d’attachement – et comment réparer les étapes manquantes première partie

par | Mar 7, 2018 | Éducation

Il y a quelques mois, j’ai écrit un article de  deux parties intitulées ” Six manières d’améliorer ma relation avec mes proches
Le sujet d’aujourd’hui est  similaire, mais touche un autre aspect de votre relation avec vos enfants.
Nous allons examiner les six étapes de l’attachement que chaque enfant traverse – de sa naissance à ses six ans.

étapas
Comme dans cet autre article, l’inspiration vient de Gordon Neufeld qui a développé ce modèle des six étapes de l’attachement, à travers lequel tous les enfants progressent idéalement au cours des six premières années de leur vie.

Les manières d’attachement sont les mêmes que celles décrites dans cet autre article.

Cette fois cependant, nous allons regarder le processus de maturation d’un enfant. Nous allons voir comment nous pouvons aider un enfant à atteindre cette maturité. Cette maturité qui devient la base d’un attachement solide et sain – de l’enfant à nous, ses parents  ou personne de référence.

En veillant à ce que chacune de ces voies de connexion soient forte avec nos enfants, nous nourrissons leur tendance naturelle à suivre notre exemple et à coopérer avec nous.

Le but de ce processus est d’avoir des enfants qui veulent se comporter. Les enfants, qui veulent être avec vous, partagent leur vie avec vous et suivent vos conseils.

AMA (American Médical Association) a déclaré : « Un lien émotionnel fort avec au moins un parent ou un adulte significatif réduit les risques qu’un adolescent souffre de stress émotionnel, ait des pensées ou des comportements suicidaires, se livre à la violence ou utilise des substances. “(Journal de l’American Medical Association, 278 (10), 823-32, 1997)

Maintenant, regardons ces six stades de l’attachement :

  1. Proximité
    Un bébé commence le voyage d’attachement au parent par le contact, le toucher et la proximité. À mesure qu’ils grandissent et que nous envoyons le message qu’ils sont aimés et adorés et que nous aimons être avec d’eux, cet attachement devient plus fort.

    .
    2. Ressemblance/similarité

    Vers l’âge de deux ans, un enfant ajoute la similarité. C’est implique le désir d’être comme leurs parents. Ils imitent les mots, les maniérismes et les comportements. Durant ce stade, nous pouvons aider notre enfant dans ce processus quand nous soulignons les intérêts ou les inclinations que nous partageons avec lui.  Leur désir d’être comme nous est également un élément important dans leur acquisition du langage.

    3. Appartenance ou loyauté
    Vers l’âge de trois ans, un enfant devient préoccupé par l’appartenance et la loyauté, d’être «  du même côté que », ce qui est une manière différente de proximité, dit Neufeld. Les enfants de cet âge sont possessifs de leurs parents, poussant leurs frères et sœurs des genoux de Maman, disant des choses comme : «  C’est MA maman ». Avec le lien par la loyauté, l’enfant commence aussi à vouloir faire ce que nous demandons d’eux.

étapes
étapes
  1. Importance
    Vers l’âge de quatre ans
    La connexion s’approfondit encore plus avec l’étape suivante : Être importante. En faisant savoir à notre enfant, à quel point il est spécial pour nous, qu’il est aimé pour ce qu’il est, nous fortifions le sentiment de proximité entre nous et l’enfant.
    Pour un enfant, sa valeur est basé sur la compréhension  de ce que  les parents chérirent, ce qui est précieux pour eux – c’est ce qu’ils vont vouloir garder  près d’eux.
    .
  2. Amour

    Vers l’âge de cinq ans, l’enfant entre dans la cinquième phase de l’attachement, qui prend la forme d’une  connectivité émotionnelle. Des sentiments chaleureux et affectueux commencent à aider à approfondir l’attachement. Maintenant, il est important que l’enfant sache que le sentiment affectueux que nous avons pour lui/elle n ‘est pas attaché à l’accomplissement, aux réalisations ou au comportement. Cela devient un facteur majeur dans la formation de la confiance vers le parent. Un enfant qui éprouve ce genre d’intimité émotionnelle avec le parent est capable de tolérer beaucoup plus de séparation physique tout en réussissant à tenir le parent proche.

    6. Être connu
    à partir de l’âge de  6 ans

    Et enfin, la dernière étape – être connue – est celle où – si tout s’est bien passé – l’enfant de six ans nous raconte ses secrets. Il souhaite être vu, entendus et acceptés pour ce qu’il est. L’enfant veut être connu et désire se confier au parent. Ils se permettent d’être connus en raison de la sécurité importante qu’ils ressentent. Si atteint dans l’enfance, cette étape est celle qui peut être maintenue tout au long de leur vie.

Chaque étape solidifie l’attachement entre parent et enfant. D’un autre côté, si l’un d’eux est faible, la relation s’affaiblit. Quand vos enfants coopèrent avec vous sans que vous les ayez poussés et forcées, c’est généralement parce qu’ils ont un fort lien de confiance avec vous.

Quand les parents ne regardent que le comportement de leurs enfants, au lieu de se concentrer sur leur relation avec eux, ils auront du mal à trouver de nouvelles idées de punitions ou de conséquences qui fonctionnent, et échoueront dans leur tâche parentale, se demandant pourquoi leurs méthodes n’ont pas eu la force d’obliger leurs enfants à se comporter.

Comme j’entendais parler de ce sujet lors de la formation la semaine dernière, une question m’est venue à l’esprit :

Que se passe-t-il si nous avons manqué l’une de ces étapes ?
Y a-t-il moyen de rattraper cette étape manquée.?

L’enseignant a confirmé cela, et je pensais à nos propres enfants.

Je me suis rendu compte que dans notre propre famille, nous avons eu deux de nos enfants qui ont manqué une étape.
Nous ne savions pas qu’il y a des différents stades de maturité, mais inconsciemment, nous sentions qu’il manquait quelque chose dans leur attachement sûr. Un de nos garçons, par exemple, a refusé d’être câliné lorsqu’il a atteint l’âge de quatre ans. Il a montré de la résistance, si nous voulions le serrer dans nos bras et lui donner notre affection. Même avec nos paroles d’affirmations, il était comme si nos paroles d’affirmation « n’ont pas atterri dans son cœur ».
Nous sommes retournés au stade 3 (sans savoir qu’il y a un tel stade). Nous lui avons montré maintes et maintes fois, qu’il faisait partie de la famille, que nous étions fiers de lui, que sans lui, notre famille ne serait pas la même. Nous avons pris plus de temps pour l’écouter (il prend beaucoup de temps pour exprimer lentement ses pensées) et affirmer ses pensées et ses sentiments. En quelques semaines, nous avons constaté des changements. Il a commencé à venir pour des câlins, son visage a commencé à s’illuminer quand nous lui avons dit des paroles d’affirmation. Un jour – je m’en souviens comme si c’était hier, je lui ai dit :

 « Je suis étonnée de voir comment tu as réussi à faire ça !»

Il m’a regardé avec un grand sourire.

“T’étais étonnée, n’est-ce pas ?”

Et il  vint à moi, je l’ai pris dans mes bras et il a mis ses bras au tour de mon coup et il m’a serré contre lui. À ce moment, je me suis rendu compte qu’il était arrivé, et que mes paroles avaient atterri dans son cœur, et qu’il a commencé à avoir cette sécurité d’appartenance, faisant partie de notre famille.

La semaine prochaine, nous allons voir ce qui peut faire qu’un enfant manque une étape, comment nous pouvons affirmer les différentes étapes de nos enfants et comment nous pouvons réparer les étapes manquantes.

Au sujet de Dr. Gordon Neufeld:
Installé à Vancouver, le Dr Neufeld est psychologue clinicien du développement et cumule plus de quarante ans d’expérience auprès des enfants, des adolescents et des adultes qui en sont responsables. Sommité dans le domaine du développement de l’enfant, le Dr Neufeld est un conférencier reconnu internationalement, un auteur à succès (Retrouver son rôle de parent) et le chef de file du paradigme développemental. Le Dr Neufeld est réputé pour son habileté à faire la lumière sur des situations particulièrement complexes et à ouvrir la voie au changement.  Il a quitté l’enseignement universitaire et la pratique privée pour se consacrer à la formation des éducateurs et autres intervenants professionnels. L’Institut Neufeld est maintenant un organisme de bienfaisance international qui se consacre à appliquer la science du développement à l’éducation des enfants.
Régulièrement invité à participer à des émissions de radio et de télévision, le Dr Neufeld est lui-même père de cinq enfants et grand-père de cinq petits-enfants.

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :