Six manières d’améliorer ma relation avec mes proches- première partie

par | Sep 26, 2017 | Développement personnel, Éducation

Comme j’ai annoncé dans le dernier article, on y va pour les différentes formes d’attachement.
En Travaillant dessus, je me suis rendu compte l’ampleur du contenu de cette thématique.  J’ai donc décidé de les diviser en deux. Aujourd’hui, nous allons voire les trois premières formes d’attachement.
Il est important de se savoir que ne pas chaque enfant a le même besoin quand il s’agit des différentes formes d’attachement.

six

En étudiant les différentes formes, j’ai pu retrouver une de ces formes saillant chez mes proches, – chez moi-même, mon mari, mes enfants et même mes frères et sœurs.
Dans ma propre vie j’ai découvert un modèle de comportement – causée par mes besoins non satisfaits de l’attachement pendant mon enfance – qui a influencé ma vie d’adulte pendant longtemps. Plus à ce sujet dans le prochain article, quand on parlera des autres formes d’attachement.

il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas de trouver des moyens de pouvoir manipuler nos enfants dans une dépendance vis-à-nous, afin qu’ils restent toujours près de nous.

Il n’a rien à voir avec ce dont nous avons besoin, mais avec ce dont l’enfant a besoin.

Un enfant a besoin d’un endroit d’attachement, un lieu d’appartenance, un endroit pour s’y orienter.

Si nous ne sommes pas en mesure de leur fournir cela (par manque de connaissances ou par nos priorités mal placées) l’enfant va se tourner vers le monde – et nous savons qu’ils existent des gens formidables qui vont tout donner pour que notre enfant puisse s’épanouir (j’ai eu dans ma vie des personnes formidables qui l’ont vraiment fait) – mais nous savons tous également qu’il y a beaucoup de tendances dans ce monde  aux quelles que je ne voudrais jamais perdre mon enfant.

C’est pourquoi je crois que ce sujet est si crucial et important.

Ainsi voilà les trois premiers formes d’attachement. Les trois autres suivront la semaine prochaine :

six

Proximité physique
La proximité physique peut être atteint par l’odorat, la vue, l’ouïe ou le toucher.
Quand la proximité est menacée ou perturbé, la personne va être alarmée ou même s’opposer avec force, en essayant de maintenir le contact avec cette personne à tout prix.
Nous avons probablement tous pensé à un bébé quand nous lisons cela.

Et c’est exact ; c’est la façon la plus fondamentale de l’attachement.

Cependant, ceci est vrai pour tous les âges. Le moins mature (dans son monde affectif) la personne est, plus la personne s’appuiera sur ce mode basique de l’attachement. .
Je pense que nous avons déjà tous vues des adolescents « Trainer avec les potes ». La plupart du temps ils ne font rien, ni parler des choses importantes. C’est surtout un « rester en contact, d’être ensemble ». Si cette façon d’attachement est le plus important pour notre enfant et nous ne parvenons pas à le pourvoir, il va le chercher parmi ses copains. Ceux qui parlent entre eux serait le plus souvent le charabia et du non-sens, car il ne s’agit pas de communication. C’est un accessoire rituel pour le simple but d’avoir de la proximité physique.

Ressemblance/similarité :
Avez-vous déjà observé un jeune enfant qui tente d’imiter un adulte du quel il se sent proche ? La façon dont  il tente d’imiter l’expression, la façon de marcher, de chanter ou même de téléphoner ?
Sûr Youtube on trouve plein  des courtes métrages hilarant et adorables des jeunes enfants qui imitent leurs parents. Cette forme d’attachement occupe une place importante dans l’apprentissage des langues et dans la transmission de la culture.
Une autre façon d’attachement est à travers l’uniformité est l’identification. S’identifier à quelqu’un ou quelque chose est d’être un avec cette personne ou chose. La vision sur nous même se fusionne avec l’objet d’identification. Cela peut être un parent… mais cela peut être également un  rock star, un personnage célèbre de Hollywood, une équipe sportive, un gang, etc…
Les plus dépendant un enfant ou une personne est, plus il est susceptible a une identification intenses.
Dans notre  société ce sont les pairs,– ou  les  icônes du pop mondiale qui sont devenues  l’objet d’identification à la place des parents ou des figures les plus marquantes de l’histoire et la culture.

… Comme ici, un petit enfant qui imite sa maman enceinte de la façon dont elle marche….

… un autre enfant la façon dont elle parle au téléphone.

six

L’appartenance et loyauté
Pour un jeune enfant, à être proche de quelqu’un signifie que la personne est considérée comme son propre..
Le jeune enfant vas alors réclamer droit de propriété à qui ou quoi que ce soit qu’il est attaché  – que cela soit la maman, le papa son nounous ou la petite sœur.
Cependant, dans le cas où l’enfant grandi dans l’âge, mais pas dans la maturité émotionnelle, vas devenir un adulte possessif, considérant encore la personne a qu’il est attaché comme droit de propriété.

Sûr le talons d’appartenance vient la loyauté – d’être fidèle et obéissant à ses figures d’attachement choisie.
La encore. Si un jeune enfant est en mesure de s’attacher à nous les parents – ou à d’autres figures d’autorité saine, l’enfant va être comblé dans son besoin et devenir cet adulte capable à faire de bons choix .  Mais si cela n’est pas le cas,  cette loyauté peut l’amener dans bien des difficultés, selon à qu’il est attaché, qui est cette personne/ce groupe à qui il est loyal, fidèle et obéissant.

Ce sont les trois premières formes d’attachement.Chacun d’eux nous donne un indice sur le comportement de nos enfants – et souvent, à notre propre comportement. La semaine prochaine nous allons passer aux trois suivante.
Personnellement, plus je comprends de quoi il s’agit vraiment, plus je me rends compte que j’ai beaucoup de possibilités d’investir dans mes proches d’une toute nouvelle façon.
J’espère et je prie que vous serez en mesure de faire la même expérience.

Notes et Source :
Le contenu de cet article sont de l’auteur (Jeanne de familythatmatters) et du livre « Retrouver son rôle de parent« , écrit par Gordon Neufeld et Gabor Mate, chapitre 1 et 2
Le but de l’auteur de cet article (Jeanne de familythatmatters) est de vous donner un aperçu de ce que je crois est crucial pour une famille qui compte : la capacité d’attachement à l’intérieur d’une famille. À mon avis, Gordon Neufeld et Gabor Mate ont accompli un travail formidable en écrivant ce livre, et je suggère fortement que quiconque s’intéresse à la question de le lire vous-même.

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :