“Pourquoi je reste”…. La fidélité impressionnante d’Alexis au milieu de sentiments intenses.

par | Mai 15, 2018 | Développement personnel, Mariage

Vous vous souvenez de mon amie Maria ?

Elle m’étonne tous les jours avec son coeur d’être une mère merveilleuse pour sa fille, surmontant leur passé difficile avec son esprit doux et enseignable.

Aujourd’hui, je vais vous présenter une autre amie à moi. Appelons-la Alexis.

Alexis est mariée et mère de deux enfants, âgés de cinq et sept ans.

Elle est responsable de louange dévouée dans une grande église.

faithfulness
La foi d’Alexi et sa façon de faire face à ses défis m’inspirent encore et encore. Elle est douce, sensible, humble et en même temps forte, déterminée, loyale et très fidèle.

Au cours des derniers mois, elle a connu une situation extrêmement difficile. Au cours de nos appels téléphoniques (puisqu’elle habite à plusieurs heures), elle m’a raconté ce qu’elle a vécu et comment elle y a fait face. J’ai souvent été époustouflée par sa façon de le gérer.

Je lui ai demandé si elle était d’accord pour partager son histoire avec vous.

Je sais que son histoire est une histoire qui peut arriver à n’importe qui. Ça pourrait m’arriver.

Cependant, la façon dont elle s’y est prise était époustouflante pour moi. Je doute que j’aurais la même force, le même cœur  fidèle, la même détermination et le même amour pour Dieu qu’elle montrait.

Voici ce qu’elle dit :

Comme Jeanne l’a dit plus haut, je suis mariée et j’ai deux enfants de cinq et sept ans. Je suis responsable de louange dans une grande église. Il y a plusieurs équipes et chaque équipe est une équipe soudée.

La lettre suivante est adressée à un jeune homme de mon équipe. Appelons-le Jonathan.  Il est célibataire, attractif, doué et très gentil. Après neuf mois, il a décidé de quitter l’équipe de louange et de quitter l’église parce qu’il sentait l’appel de retourner à l’église de sa ville natale.

Bonjour Jonathan,

Cette lettre sera mes derniers mots profonds et personnels, mais il y a encore des choses que j’aimerais te dire.

Au cours des derniers mois, alors que nous avons joué ensemble dans le groupe de louange, notre relation s’est incroyablement développée. Nous avons tous les deux essayé d’arrêter cette croissance parce que nous savions tous les deux que notre relation devenait quelque chose qui n’était pas juste. Mais plus on essayait de se détacher, plus c’était profond. C’était comme de la magie, un sentiment que nous nous comprenions sans mots. Tu as toujours senti ce qui se passait à l’intérieur de moi sans que je dise quoi que ce soit. Nous avions une communication non verbale que personne autour de nous n’avait comprise, même pas mon mari.

Ce sentiment d’être vu, compris et pris au sérieux était incroyablement beau, mais cela compliquait la relation.

Si quelqu’un me critiquait, tu me défendrais devant tout le monde. Je savais que je pouvais te faire confiance, et tu m’as soutenu partout où tu le pouvais. Mais non seulement tu as été si gentil avec moi (cela aurait été un mauvais flirt pour moi) non, tu as un cœur incroyable pour tout le monde, cela m’a profondément touché. tu as vu le meilleur en chaque personne, à travers chaque faiblesse tu as accepté les gens et tu les as fait se sentir précieux et aimé. Cependant, tu as rayonné de force et tu ne t’es pas laissé écraser. Tu as toujours rayonné d’une dignité magnifique ! Je ne t’ai jamais vu perdre ton sang-froid ou traiter quelqu’un avec une attitude lunatique ou désobligeante.

Ton désir ardent pour Dieu m’a frappé ; quand tu adorais, tu me rappelais si souvent le roi David. Tu as tout oublié pendant les temps d’adoration et cela semblait toujours si sincère et profonde.

Ta chaleur et ton empathie m’ont attiré par magie. Je n’avais jamais vu un homme capable de faire des compliments aussi éblouissants, ils semblaient si sincères, sérieux et me touchaient tant. Je me suis sentie vue, appréciée et ton attitude d’honneur dans tant de choses m’a touchée encore et encore !

En ta présence, je me suis trouvée très attirante, très jolie. Même si tu as rarement dit quoi que ce soit à ce sujet, tes regards et ton attitude aux moments où je suis entré dans la pièce m’en ont dit assez. Je le savais, c’est tout.

C’était si bon d’être vue comme une femme, parce que jusqu’alors, je ne me voyais que comme une mère peu attirante.

Soudain, j’ai ressenti l’envie de me faire belle, mais quand je me rendais compte que c’était à cause de toi, j’ai souvent résisté à cette envie. Tu as déclenché beaucoup de choses en moi dans ce domaine, que j’avais complètement oublié depuis que j’avais des enfants.

Alors notre relation est devenue de plus en plus compliquée et un matin je me suis réveillé…

et je me suis rendu compte que j’étais tombé désespérément amoureuse de toi.
Je n’aurais jamais imaginé dans mes rêves les plus fous que tu tomberais aussi amoureux de moi. Qu’un homme puisse tomber amoureux d’une femme mariée n’était pas une réalité pour moi.

Mais malgré tout, j’ai  toujours su que je ne me donnerais jamais à toi et que je ne commencerais jamais une relation. Que ce soit une liaison ou autre chose, je n’ai pas eu à y penser longtemps. Dieu m’a aussi parlé clairement et m’a montré une vision que j’avais très faim de reconnaissance et que tu as un cœur blessé. Nous essayions tous les deux de nous aider l’un l’autre avec un peu d’eau ou un petit bandage. Mais  ta reconnaissance et ma reconnaissance est beaucoup trop faible pour tes besoins et les miens, mais nous avons besoin du grand fleuve du Dieu vivant, Jésus-Christ.

Lui seul est capable de satisfaire ma faim et de guérir tes blessures. Je m’y suis accroché. De plus, Jésus m’a dit que ce n’était pas une décision entre toi et mon mari, mais entre la tentation et Jésus !

“Ce n’était pas une décision entre toi et mon mari, mais entre la tentation et Jésus !”

Tu sais, j’aime Jésus plus que tout et je ne fais jamais intentionnellement quoi que ce soit qui le blesse ou qui ne correspond pas à sa volonté pour ma vie. Je ne peux pas faire ça !

Bien sûr, mes sentiments le voulaient, mais mon cœur ne pouvait et ne voulait pas. J’étais profondément divisé et cela m’a presque déchiré. Mon dilemme était si grand que j’ai perdu 10 kilos. Ça m’a simplement fait perdre l’appétit. Chaque fois que je ne pouvais pas assister aux répétitions ou aux cultes de l’église pour diverses raisons, j’avais tellement d’y être, j’avais  un tel désir de te voire. Combien  de fois ai-je essayé de te laisser partir sous toutes les formes imaginables…. mais une seule rencontre avec toi et j’ai tout simplement fondu à nouveau. Je pouvais à peine penser clairement.

Une tempête faisait rage en moi, mais c’était aussi une très belle époque, très palpitante et intense. D’une certaine manière, j’ai senti de nouveau la vie en moi et j’aurais pu embrasser le monde entier.

C’était comme un jeu et nous étions allés beaucoup trop loin, parce que nous nous sommes totalement brûlés dedans. Mais peu importe, même si nous n’étions pas allés aussi loin…

il n’y avait que la mauvaise façon de jouer à ce jeu. La victoire aurait été notre défaite.

J’étais si incroyablement soulagé quand tu es enfin parti, je n’aurais pas pu tenir un jour de plus en t’ayant si près de moi.

“Il n’y avait que la mauvaise façon de jouer à ce jeu. La victoire aurait été notre défaite.”

Mais je te laisse partir, même si mon cœur risque de se briser. Je lâche prise, même si le désir semble presque me ronger.

Parce que ma décision n’est pas basée sur des sentiments, elle ne sort pas du moment, ma décision est liée à beaucoup de luttes, de larmes et de ma tristesse. C’est pourquoi ma décision est irrévocable, je ne peux pas m’en empêcher, même si cela aurait été mon souhait le plus ardent…

Je choisis la direction que Jésus me montre et malheureusement ce chemin n’est qu’un chemin sans toi. A travers toute ma douleur, mes désirs et mes sentiments incroyables, je choisis une vie sans toi. J’aime Jésus et je ne peux pas quitter le droit chemin.

Aussi, après un long moment de deuil, j’ai  réalisée que j’avais tellement faim de ton approbation, ton acceptation, ton amour et ton admiration, parce que je n’ai pas eu cela dans ma relation avec mon mari depuis longtemps. Tu m’as montré ce qui me manque, tu as ouvert une partie de moi que je ressentais depuis  longtemps mais, que je n’avais jamais vue. C’est pourquoi j’ai été si réceptif et c’est pourquoi je t’ai toujours donné le sentiment que j’étais encore libre, même si mes mots étaient toujours différents.

Mais ce n’est pas à toi de  combler ce désir, car cela conduirait inévitablement à l’adultère et ceci, je ne peux pas et je ne le ferai pas.

Mon cœur est totalement brisé  en ce moment, oui, j’ai le sentiment que mon cœur est brisé quand je dois te laisser partir, mais..

ma prière est que mon cœur ne deviendra pas amer ou dur dans toute cette histoire.

 Je me rappelle le fait que Dieu nous a  aimés depuis la fondation du monde, il nous aime pendant ces courtes années où nous vivons sur cette terre et après cela, il nous aime aussi pour l’éternité. Maintenant, pendant cette brève période sur terre, c’est le seul moment où nous pouvons aimer Jésus de notre plein gré. Le seul moment où nous avons beaucoup de possibilités de suivre notre propre chemin, de suivre nos sentiments ou autre chose.

J’ai décidé de suivre Jésus et je ne m’en détourne pas.

 Oui, nous ne pouvons pas changer la vérité, mais la vérité nous change – si nous le permettons.

Je retourne là où j’appartiens, à mon mari et à mes enfants. J’ai décidé d’y rester et d’être fidèle. Je veux aimer mon mari, même si cela, en ce moment même, n’a pas grand-chose à voir avec les sentiments.

Nous sommes arrivés à la fin de notre relation, mais pas la relation avec Jésus. Il satisfera ma soif et créera de nouvelles choses. C’est un Dieu qui voit beaucoup plus loin de ce que nous voyons. Je crois en une percée dans mon mariage, mais d’abord tu dois partir, même en dehors de mes pensées. Avec Dieu, on y arrivera !

“Nous ne pouvons pas changer la vérité, mais la vérité nous change – si nous le permettons.”

La situation d’Alexis m’a profondément touché le cœur.  Tout ce qu’elle voulait, c’était cet autre homme. Elle a vraiment eu peur parce qu’il y a eu des moments où elle ne se souciait pas de l’avenir de ses enfants, de ses vœux à son mari ou quoi que ce soit d’autre, simplement parce que ce désir ardent pour cet autre homme était si fort.

Au milieu de ces désirs et de ces sentiments intenses, elle a tenu bon. Elle a refusé de les suivre et a fait ce qu’elle savait juste. Elle a eu le courage d’affronter ses besoins non satisfaits, ses désirs et sa douleur profonde. Dans sa douleur, elle courut vers Jésus, plusieurs fois elle était à ses pieds, lui déversant son cœur.

Je l’admirais pour son amour pour Jésus, sa décision radicale de suivre SON processus dans sa vie, de ne pas prendre de raccourcis ou d’accepter une solution facile pour calmer sa réalité douloureuse.

Alexis et son mari sont tous les deux très sont désireux de passer par le processus de guérison et de restauration. Tous deux se rendent compte que tous leurs efforts ne suffiront pas à surmonter leur situation actuelle.

Cependant, ils sont entourés de gens en qui ils peuvent avoir confiance. Ils ont un conseiller avec  lequel ils peuvent être réels, quelqu’un qui les aide dans leur processus de reconstruction de leur mariage par la grâce de Dieu.

 

Nous vivons tous dans un monde réel, avec de vrais problèmes et des  vrais désirs. Je prie pour  l’historie d’Alexis,  les choses qu’elle a réalisées dans sa situation puissent vous aider dans votre situation individuelle dans laquelle que vous vous rencontrez.

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :