La manière dont je choisie mes livres d’éducation.

par | Développement personnel, Éducation | 0 commentaires

Quelques points à considérer avant d’implanter les avis et les conseils des soi-disant experts dans votre famille.

j’ai réalisé qu’on peut très vite décider pour soi-même, observant quelques points,  lesquelles des livres d’éducation on veut appliquer avec ceux qui nous sont le plus précieux- nos enfants !

livres

Durant mes études en tant qu’éducatrice de l’enfance  on nous a enseigné beaucoup de choses sur le développement de l’enfant et sur des personnes avec différentes approches en ce qui concerne l’éducation.  Ces différences m’ont toujours intéressé. Il y avait des collègues d’étude qui se sont approprié l’une autre philosophie, essayant de mettre en pratiques ces idées dans leurs garderies où ils travaillent durant leurs études. L’un d’eux a même réussie de bannir la table a langer au travail, étant si convaincu au sujet de l’approche d’une de ces personnes.
Je n’ai aucun problème avec cela parce qu’à mon avis, ce sont des choses qui ne font pas vraiment une différence importante  dans la vie d’un enfant. C’est une question de préférence.

livres

Dans la garderie où je travaillais durant mes études  était composé de cinq groupes se trouvant dans la même Maison. Le matin je travaillais dans le groupe qui étais ouvert que le matin. L’après-midi je travaillais dans les quatre autres groupes, là où il y avait besoin d’aide. Pour cette raison, j’ai eu le privilège (et le défi) de travailler avec des adultes très différents. Les cinq groupes ont été fondamentalement différentes, dans leur approche, la compréhension de l’éducation et la façon dont ils ont géré les situations au quotidien avec les enfants.
En raison de ces éléments (l’enseignement que nous avions à l’école sur les différentes approches et de ce que j’ai pu observer au travail) mon temps pendant mes études pour devenir éducatrice a été très intense. J’étais forcée de former mes propres convictions, comment je vois un enfant et ma compréhension sur l’éducation.

Ayant eu cette expérience, j’ai toujours été très curieux quand des amis me parlent d’un livre sur l’éducation qu’ils trouvaient « le meilleur et le plus efficace » sur le marché. Le plus souvent, je l’ai acheté, lu et fait quelques recherches sur internet à leur sujet. Entre temps, se sont près de 20 livres que d’éducation que j’ai lu de cette maniéré.
Je ne vais pas vous dire (au moins dans cet article) lesquelles que j’ai aimé – et lesquelles je n’ai pas aimé du tout. Mais j’ai réalisé qu’on peut très vite décider pour soi-même, observant quelques points,  lesquelles de ces livres éducation  on veut appliquer avec ceux qui nous sont le plus précieux- nos enfants !

  • Se faire un aperçu rapide du livre :  Quel est le ton général de celle-ci ? Est-ce que L’auteur vous fais croire que vous  n’êtes qu’un bon parent en appliquant ses idées? Faut-il croire que c’est uniquement en appliquant son livre à la lettre que vous auriez du succès? Si c’est de la littérature chrétienne, est-il dit que vous n’êtes qu’un bon chrétien en appliquant ses méthodes?
    Si c’est le cas, voici ma suggestion: si vous êtes un parent pas très confiant en ce qui concerne vos méthodes d’éducation, ne lisez pas ce livre. Si vous êtes un parent confiant, alors lisez-le, prenez le bon et oubliez le reste.
  • Dans la littérature chrétienne, il y a deux catégories de livres d’éducation, se basent sur deux avis théologique:
  • Est-ce que l’auteur pense que l’enfant est méchant dès sa naissance et que votre devoir comme parent est de leur faire comprendre qu’ils sont des pécheurs? Que c’est votre devoir comme parents de le discipliner et enseigner pour devenir un adulte acceptable devant Dieu ?
    Faisant des recherches sur l’internet pour cet article, je suis tombée sur un enseignement d’un pasteur dont je n’avais jamais entendu parler. Mais comme il s’exprime très clairement dans cette pensée théologique, alors le voilà:
livres

« La mère ne peut pas savoir ce que le petit tendre enfant va devenir un jour. S’il sera grand ou petit, fort ou faible, sage ou insensé-il. Toutes ces choses sont incertaines. Mais il y a une chose que la mère peut dire avec certitude : il aura un coeur corrompu et pécheur. Il est naturel pour nous de faire le mal. « L’imbécillité « , dit Salomo,  » est attachée au cœur de l’enfant  » [Proverbes 22:15]. « le garçon livré à lui-même fait honte à sa mère. » [Proverbes 29:15]. Nos cœurs sont comme la terre sur laquelle nous marchons, Si on le laisse seul, il est sûr d’avoir les mauvaises herbes. »

Le deuxième fondement théologique à une approche très différent à ce sujet :

  •  « Les bébés sont innocents. Tout le monde sait que les bébés ne savent rien quand ils  naissent. Ils ne connaissent pas la différence entre le bien et le mal. Ils ne savent pas rejeter le mal et choisir le bien. Ils n’ont pas de mauvaises intentions. La Bible dit que les  » le cœur des humains est disposé au mal depuis leur jeunesse  » (Genesis 8:21), non pas dé la naissance. C’est seulement lorsque les enfants savent rejeter le mal et choisir le bien qu’ils peuvent avoir de mauvaises intentions du cœur et choisir consciemment le mal, Tant qu’ils ne savent pas différencier le bien du mal, leurs actions n’ont pas de caractère moral, ils sont innocents devant Dieu. La Bible enseigne que les enfants doivent parvenir à la « ère de la responsabilité » avant qu’ils ne peuvent commettre le péché. »

Il est important que nous sachons pour nous mêmes ce que nous croyons au sujet des deux approches théologiques ä ce sujet. Simplement parce qu’un grand nombre de livres sur l’éducation chrétienne reposent sur une des deux approches
Il sera beaucoup plus facile pour nous d’accepter ou de refuser un enseignement, un livre ou un conseil en comprenant ce que nous croyons par rapport aux deux différentes approches.

  • Lorsque je lis un livre, j’essaie de comprendre « l’esprit », « le cœur » du contenu. Même avec mes livres préférés, où j’ai pu acquérir bien des choses précieuses, je le fais de cette façon. Chez nous il n’y a pas d’application minutieuse sur nos enfants. Pas de copie des méthodes lu dans un livre sans l’adapter a nos enfants, notre famille. Mais nous prenons l’idée à l’origine, le principe derrière et nous  l’appliquons d’une façon personnalisée, obtenant de très bon résultats. Voilà un exemple

Dans un livre cela parlait d’apprendre à l’enfant de réfléchir, faisant face à ses décisions et changer d’attitude. Dans le livre cela parle de mettre l’enfant de debout, visage contre le mur, pour qu’il ne soit pas distrait dans sa tâche de trouver une solution dans sa situation. Quand notre plus grand avait un peu plus que deux ans et il refusait de ramasser ces jouets comme nous lui avions dit. Alors on pensait qu’on voulait appliquer le principe… mais il se sentirait dépasser seule debout, visage contre le mur. Alors on l’as pris sur nos genoux, le tenant doucement, mais fermement. Lui disant qu’il devais réfléchir et de trouver une solution a cet problème. Il ne voulait pas ramasser ces jouets, mais il a également détester être assis sur nos genoux. Il a pris 45 minutes pour arriver au point où il étais capable de surmonter ce refus intérieur et faire le choix de- ramasser les jouets. Durant ce temps nous lui avions dit combien nous l’aimons, combien nous étions fiers de lui…. Tranquillement, sans crier ou être impatientes. La deuxième fois le temps est descendu à 30 minutes, puis 5minutes. À la fin on étais a 30secondes.. De cette façon, nous n’avions pas d’enfant face à un mur, mais un enfant sur nos genoux. Le résultat a été le même et nous avons changer les méthodes, gardant l’idée derrière, l’appliquant avec notre enfant de manière personnalisé.

  • Je fais toujours des recherches sur l’Internet.
    Avec la plupart des livres populaires (au moins de ceux qui viennent des États-Unis) il y a quelques informations intéressantes à propos de l’auteur, à propos des enfants qui ont grandi dans le cadre de cet enseignement.
    Je fais des recherches par rapport aux personnes qui sont convaincus des idées et méthodes de l’auteur et je lis pourquoi. Je fais des recherches par rapport aux personnes qui ont très mal vécu son enseignement et je lis pourquoi.
    Il y a un auteur qui a ces deux enfants adultes qui ont coupé tout contact avec les parents depuis des années.
    Des choses comme celas me font réfléchir, si je veux vraiment suivre les conseils de comment traiter mes enfants et adolescentes de la manière dont il suggère dans ces livres.

Je pense que ces conseils aident beaucoup à savoir quel matériel, méthodes et principes vous voulez appliquer dans votre famille, avec vos enfants.
Et s’il vous plaît : Si vous n’êtes pas sûr au sujet de l’éducation de vos enfants, peut-être  que vous ne pouvez – ou voulez pas simplement copier la manière dont vos parents l’ont fait- Ne laissez pas des enseignements, livres ou avis des autres vous « libérer » de votre responsabilité ! Même si ce sont des soi-disant expertes en éducation…Prenez la responsabilité de ce que vous faites et pourquoi vous le faites. Ne suivez pas aveuglément les conseils que vous lisez dans n’importe quel livre sur l’éducation des enfants C’est précisément pour cette raison que j’ai écrit cet article de la façon dont je l’ai écrit. Mon but ici n’est pas de vous dire ce que je pense au sujet des livres que je lis. Le but de cet article est de vous aider, à savoir ce que VOUS pensez, ce que VOUS voulez et ce que VOUS croyez..

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!